Stakeholder Involvement in Educational Evaluation: Quebec's Commission d'évaluation de l'enseignement collégial

La Commission d'évaluation de l'enseignement collégial, dans ses tentatives d'introduire l'évaluation de programme dans les CEGEP québécois, a suivi deux grands principes. Elle propose que les programmes collégiaux soient évalués en fonction de leurs objectifs. Elle propose aussi que tous les groupes associés à la gestion ou à l'enseignement des programmes collégiaux soient associés à l'évaluation, qui doit donc être à la fois parti cipative et orientée vers les résultats.

Français

Organizational constraints on the introduction of program evaluation: the "self-evaluating" organization reconsidered

Cette étude de cas propose que les contraintes organisationnelles lors de l'introduction de l'évaluation de programme s'associent plus souvent aux problèmes de l'apprentissage organisationnel, plutôt qu'à la résistance «politique» étudiée par Wildavsky (1979) et d'autres spécialistes des rapports entre les organisations et les évaluateurs. Face aux besoins croissants et des ressources en décroissance, le Centre des services sociaux juifs à la famille a décidé de procéder au développement d'un système d'évaluation de programme.

Français

Au-delà de mdèles «rationnel» et «pluraliste» dans l'analyse des politiques publiques: le cas de la CTMSP

La plupart des critiques du modèle expérimental/sommatif de l'évaluation de programme, comme celles du modèle «technocratique» de la formulation des politiques publiques, supposent que les déficiences de ces modèles peuvent être corrigées par l'adoption d'un point de vue plus pluraliste (Elmore, 1976, 1978; Lindblom, 1965; Monnier, 1992; Pressman & Wildavsky, 1979). Tout en acceptant le bien fondé partiel de ce point de vue, l'auteur estime que le point de vue pluraliste ne parvient pas à corriger les déficiences des modèles expérimental et technocratique.

Français

Qualitative evaluation as symbolic policy making: evaluating work training programs for Quebec welfare recipients

L'évaluation «nbsp;qualitative » des politiques publiques exige un traitement impartial des parties prenantes aux interventions évaluées. Par contre, la justification des politiques symboliques exige la formulation de conclusions favorables au maintien des politiques en place. Ces pressions contradictoires peuvent amener les évaluateurs à favoriser certains points de vue plus que d'autres. On peut illustrer ce problème en examinant un cas précis d'évaluation qualitative, celle des Mesures de relance, un programme québécois visant la réinsertion des assistés sociaux.

Français