Russ Graham

Gagnant, Prix pour service rendu à la Société canadienne d'évaluation, 2005

Ce prix est décerné à une personne qui a apporté une importante contribution aux travaux de la Société canadienne d'évaluation. Normalement cette contribution s'étalerait sur une période de plus de deux ans; toutefois, une personne qui aurait contribué aux travaux de la Société de façon exemplaire pendant une période plus courte pourrait recevoir le prix.

Bien que l'on tienne compte dans le choix du lauréat de son travail sur le plan régional et local, la contribution d'une personne devrait se situer principalement à l'échelon national ou apporter des bénéfices nationaux. La contribution peut se traduire par une participation au conseil d'administration ou à un comité de la Société canadienne d'évaluation, des publications, des initiatives de développement organisationnel, la gestion de programmes ou de projets, ou la représentation de la Société canadienne d'évaluation à l'échelle internationale.

Russ a représenté le Yukon au sein du Conseil pendant environ 6 ans, d'abord comme président du Comité des Finances, puis du Comité d'administration et, enfin, comme vice-président de la Société. Au moment où il a assumé la présidence du Comité des finances, la Société était incapable de formuler des projections budgétaires; il n'y avait aucun mécanisme de reddition de comptes ou de supervision des principales dépenses liées aux publications, et il était très difficile de produire un ensemble condensé et fiable de comptes financiers. En moins d'un an, Russ avait lancé un appel d'offres pour la Revue et réduit les coûts de plus de moitié, tout en obtenant des services supplémentaires et en établissant des contrats, des échéanciers et des critères de rendement pour les extrants convenus. À la fin des six premiers mois, la Société disposait d'un ensemble de comptes unifié et cohérent sur le plan interne et était en mesure d'entamer une planification financière avec une reddition de comptes améliorée.

En tant que président du Comité d'administration, Russ a entrepris un certain nombre d'initiatives internes importantes en vue d'établir une structure d'opération et de prise de décisions pour le Conseil et a élaboré les politiques et procédures initiales pour le Conseil et les comités. Avant cela, le Conseil aurait été incapable de décrire son processus de prise de décisions et se trouvait dans une position vulnérable si les membres contestaient les données. Une de ses dernières tâches comme président a été de déterminer que la planification de la relève était une question majeure et ce, tant pour le comité exécutif que pour le Conseil; il a aussi suggéré des moyens d'aborder ce problème.

Tout examen de la transformation des opérations du Conseil au cours des douze dernières années révélera qu'une bonne partie de ces réalisations est due aux investissements difficiles et stratégiques effectués sous la direction de Russ lorsqu'il était à la barre des comités des finances et de l'administration. Les autres présidents et membres du comité exécutif qui lui ont succédé ont donc pu agir avec confiance et mettre à profit les structures et les processus mis en place par Russ. Sans ses contributions, la SCÉ aurait continué à avoir des problèmes à gérer ses finances et à diriger le Conseil national et ce, pendant encore plusieurs années.

En tant que vice-président de la SCÉ, Russ s'est avéré un atout inestimable et a su apporter sagesse et clarté au travail du comité exécutif et du Conseil. Il a résolu certaines des questions de relève auxquelles le Conseil faisait face en recrutant, de façon précoce, Linda Lee (sa future successeure), en offrant gracieusement son aide pendant les journées de planification mouvementées du congrès conjoint avec l'AEA tenu à Vancouver en 1995, et en veillant à ce que les protocoles soient respectés dans les relations avec les autres sociétés et les Sections et en ce qui a trait aux prix d'excellence. Ce premier congrès conjoint avec l'AEA était rempli d'anicroches et Russ s'est avéré d'une aide inestimable pendant cette période.

Lorsque Russ siégeait au sein du Conseil, la priorité de ce dernier était de clarifier et d'articuler ses façons de faire; c'était aussi une période de croissance rapide en ce qui a trait aux services offerts aux sections et aux membres. Les mécanismes mis en place par Russ ont permis d'atteindre ces objectifs avec un minimum de tension et d'incertitude. Sa notion de ce qui convenait aux membres et à l'évaluation a constitué un excellent guide pour les changements apportés.

Le travail de Russ exemplifie ce que la SCÉ a de mieux — un service de haute qualité, offert avec désintéressement et bonne volonté et dénué d'ambitions personnelles. La Société a été énormément enrichie par les services que lui a rendus Russ, et il est convenable et opportun que nous le reconnaissions en lui décernant ce Prix de service de la SCÉ.

Candidature présentée par :

Andy Rowe, ancien président de la SCÉ
Linda Lee, ancienne présidente de la SCÉ
Joe Kopachevsky, ancien membre du Conseil national et ancien vice-président de la SCÉ