Robert Lahey

Gagnant, Prix pour la contribution à l'évaluation au Canada, 2004

Ce prix de la SCÉ est décerné à une personne qui a fait une contribution exceptionnelle à la théorie et/ou à la pratique de l'évaluation au Canada. Cette contribution consiste habituellement en une œuvre significative réalisée sur de nombreuses années passées à travailler dans la théorie et/ou la pratique de l'évaluation au Canada.

La candidature de M. Robert Lahey au Prix pour la contribution à l'évaluation au Canada a été présentée par un vaste échantillon des membres de la communauté d'évaluation. Au nombre de ceux qui appuient sa candidature figurent des hauts fonctionnaires ayant occupé des postes de direction clés au gouvernement fédéral, d'anciens lauréats de prix de la SCÉ et plusieurs chefs de services d'évaluation de ministères et organismes fédéraux.

Bob a fait une contribution significative à la communauté d'évaluation fédérale, en particulier au cours des trois dernières années à titre de directeur du Centre d'excellence en évaluation du Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT). Confronté au besoin de revitaliser la fonction d'évaluation au gouvernement, Bob a été à la tête d'un grand nombre d'initiatives de développement communautaire et de renforcement des capacités, dont un programme d'internat pour les évaluateurs de la communauté fédérale. En plus d'aider à renforcer les capacités d'évaluation à l'échelle de la fonction publique fédérale, ces initiatives ont permis de mettre l'accent sur les besoins à court et à long terme de la fonction d'évaluation au gouvernement fédéral. En plus, l'obtention d'une subvention de 15 M $ pour la fonction (en plus des 11 M$ qui avaient déjà été investis) a été due en grande partie aux efforts déployés personnellement par Bob pour promouvoir l'évaluation dans le secteur public.

Les travaux effectués par Bob dans le domaine de l'évaluation, de la mesure du rendement et de la surveillance ont été primordiaux pour la pratique de l'évaluation au gouvernement fédéral. Il y a près de dix ans, pendant qu'il était directeur de l'évaluation et de la mesure du rendement à la Commission de la fonction publique (CFP), Bob a utilisé l'élan créé par l'initiative gouvernementale pour favoriser la « préparation de meilleurs rapports pour le Parlement » afin d'introduire un vaste ensemble de concepts et d'outils d'évaluation et de mesure du rendement qui ont été reproduits de nombreuses fois dans le système et qui ont façonné la politique révisée du gouvernement en matière d'évaluation. En tant que directeur du Centre d'excellence en évaluation, il s'est basé là-dessus pour élaborer des lignes directrices et promouvoir une stratégie d'apprentissage visant à permettre de mieux comprendre le rôle important mais changeant que jouent les évaluateurs dans la vision d'une « gestion axée sur les résultats » préconisée par le gouvernement.

Ces initiatives coïncidaient également avec le déploiement des cadres de gestion et de responsabilisation axés sur les résultats (CGRR), un concept qui touchait les évaluateurs, mais qui était mal compris par le système en général au moment où le SCT l'a introduit. La stratégie de Bob ne correspondait pas à l'approche typique du SCT. Il a reconnu qu'il fallait être proactif pour ce qui est d'informer et d'éduquer une variété d'auditoires au-delà des évaluateurs traditionnels, notamment les gestionnaires de programme des ministères et les analystes du SCT. Les lignes directrices qui ont été reconnues au début comme étant « toujours d'actualité » ont été agrémentées d'un vaste programme d'ateliers et d'activités d'apprentissage, dont plusieurs étaient offerts en partenariat avec la SCÉ. Bob a essentiellement instauré une « stratégie d'apprentissage continu », axée sur le besoin fondamental de tirer des leçons des expériences des pairs et de les intégrer aux discussions du Centre de politique du SCT.

Bob a donné bénévolement de son temps à la profession et ce, de maintes façons. Ce faisant, il a aidé à la fois à promouvoir de bonnes pratiques dans la profession et à enseigner et à encadrer des évaluateurs de tous les niveaux. Au cours des deux dernières décennies, il a régulièrement pris la parole aux congrès annuels de la SCÉ, aux activités de la section locale et à d'autres activités professionnelles de la SCN. Il était membre de l'équipe de la SCÉ qui a initialement conçu et introduit la Série sur les compétences essentielles portant sur le thème « Comprendre l'évaluation » à la communauté de la SCN. Reconnaissant à quel point il est important pour les évaluateurs de planifier la relève, il a, pendant ses trois dernières années comme directeur du CEÉ, activement appuyé le concours « Simulation d'évaluation » et a également directement contribué à toutes les activités d'apprentissage auxquelles il a été invité à participer et auxquelles prenaient part des stagiaires et des étudiants en administration publique.

Les travaux et l'influence de Bob ont été reconnus par la communauté internationale puisqu'au cours des deux dernières années, il a été invité à prendre la parole en tant que représentant du Canada à des conférences internationales et à participer à des ateliers sur l'évaluation et la mesure du rendement.

Je vous demande de vous joindre à moi pour rendre hommage à Bob Lahey, un récipiendaire méritoire du Prix pour la contribution à l'évaluation au Canada de 2004.