Français

Le déficit de participation ex ante du citoyen à la prise de décision publique conduit ce dernier à exercer un contre-pouvoir une fois la décision prise, ce qui se traduit dans les faits parre de blocages (voire de remise en cause de projets publics) qu'une expression simultanée du contre-pouvoir et du pouvoir (dans l'exercice d'une négociation) lors du processus de décision éviterait. Une évaluation de type démocratique, en faisant participer lit population à la décision, doit théoriquement permettre cet exercice simultané du pouvoir et du contre-pouvoir. Pour ce faire, cet article montre que l'opérationalité d'une évaluation de type démocratique est concevable dès que «empowerment evaluation» 1'evaluation participative et 1'evaluation multicritère sont associées et considérées comme des étapes d'un même processus d'évaluation. La méthode multicritère, en particulier apparaît comme un outil de négociation et d'aide à la décision à privilégier dans le cadre d'une évaluation de type démocratique.

0
Pages
39-60