Français

Il y a presque 20 ans que Shulha et Cousins (1997) ont publié leur article phare sur l’utilisation de l’évaluation. Leurs travaux ont examiné une décennie, de 1986 à 1996, de théorie, pratique et recherches sur l’utilisation de l’évaluation. Depuis lors, il y a eu d’importants développements liés au phénomène de l’utilisation de l’évaluation. Au-delà de l’évaluation, un nouveau domaine s’est développé sur l’utilisation de la recherche dans la pratique et les politiques; en santé, le terme transfert des connaissances a été utilisé et en sciences sociales, on parle de mobilisation du savoir. Malgré le corpus rapidement grandissant de recherches dans le domaine des connaissances, les différentes terminologies utilisées dans les domaines de l’évaluation, des sciences de la santé et des sciences sociales ont créé des silos, alors ce sont les mêmes processus de changement qui sont analysés. Ceci pourrait en partie expliquer pourquoi les écrits sur l’utilisation de l’évaluation ont reçu peu d’écho dans le domaine de la santé, et vice-versa. Cet article a trois objectifs: premièrement, d’examiner les développements en utilisation de l’évaluation depuis l’article de Shulha et Cousins (en 1997); deuxièmement, d’explorer la façon dont les domaines de connaissance, axés sur le transfert des connaissances et la mobilisation du savoir, peuvent nous aider à mieux comprendre l’utilisation; et troisièmement, d’imaginer les pistes de recherche à cheval sur le domaine de l’utilisation des connaissances et celui de l’évaluation de programme, et d’analyser leur intérêt pour les contextes dans lesquels ces travaux seraient menés.

305
Pages
305-327
File