Nathalie Dubois, Analyse des Politiques Publiques, École nationale d'administration publique

Mention honorable, Prix de la dissertation étudiante, 2001

Titre : Des affrontements perpétuels en évaluation

Nathalie fréquente l'École nationale d'administration publique, en Analyse des politiques publiques, sous la direction de Richard Marceau.

Sommaire : L'évaluation possède un grand nombre de connaissances de premier et de second niveau. Les connaissances de premier niveau se regroupent en deux « noyaux durs » qui se comparent à deux masses denses où l'évolution, des fondements qui les constituent, est lente et mineure. Ces deux « noyaux durs » sont protégés par des ceintures de défense qui représentent les milieux dynamiques du premier niveau de connaissances. Dans ces ceintures, les auteurs proposent et défendent différentes théories et hypothèses qui appuient et solidifient les deux « noyaux durs ». Le second niveau de connaissances de l'évaluation, qui correspond au terrain empirique, évolue rapidement et s'adapte continuellement aux fondements retenus par les « noyaux durs » et défendus par les ceintures de défense. L'analyse de ces deux niveaux de connaissances conduit à l'observation de deux dynamiques de réflexion en évaluation. Ces deux dynamiques sont composées d'auteurs différents qui ne s'intéressent pas directement aux mêmes niveaux de connaissances. Cette situation entraîne trois grandes conséquences sur la pratique en évaluation: (1) l'explication du choix méthodologique qui ne se limite plus uniquement au paradigme auquel adhère l'évaluateur, (2) l'utilisation inédite des méthodologies ainsi que (3) l'apparition de concepts « vendeurs » en évaluation.