Nancy Porteous

Gagnante, Prix pour la contribution à l'évaluation au Canada, 1998

Le Prix pour contribution à l'évaluation au Canada est décerné par la Société canadienne d'évaluation (SCÉ) à un individu qui a fait une contribution significative à la théorie et/ou à la pratique de l'évaluation au Canada. Nancy Porteous a récemment fait l'objet de cet honneur lors de la conférence nationale annuelle de la SCÉ qui s'est tenue en juin à St. John's, Terre-Neuve.

Le Prix reconnaît le rôle qu'a joué Nancy dans le développement d'une ressource éducative pour les employés de la santé publique en Ontario, intitulée Program Evaluation Tool Kit: A Blueprint for Public Health Management. Cette trousse, ainsi que son guide pratique en cinq étapes pour planifier, effectuer et utiliser des évaluations, a été introduite lors d'une série d'ateliers régionaux de deux jours qui ont attiré plus de 500 participants. Les commentaires recueillis sur la Boîte à outils et sur l'atelier ont été extrêmement positifs! Plus de 1000 exemplaires ont été distribuées à travers le Canada, les É.-U., l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Plusieurs professeurs d'université ont demandé l'autorisation de l'intégrer à leurs programmes de cours sur l'évaluation.

Ce sont Ruth Sanderson, Kathryn Doré et Christian de Keresztes, membres de la Section de l'Ontario de la SCÉ, qui ont nommé Nancy comme candidate à ce Prix. Selon eux, « La SCÉ a un membre exceptionnel en la personne de Nancy, qui est l'exemple même du professionnalisme et qui possède cette rare qualité de pouvoir aller au-delà de sa propre profession et de rendre l'évaluation accessible à d'autres. Bref, Nancy constitue un exemple exceptionnel de la façon dont quelqu'un peut, grâce à son leadership, faire progresser de façon significative la pratique de l'évaluation à l'intérieur de tout un secteur. »

Nancy s'est dit très heureuse de recevoir le prix mais a vite fait d'admettre que la mise au point de la Boîte à outils était véritablement un effort d'équipe. La Boîte à outils a été élaborée conjointement par Paula Stewart et Barbara Sheldrick. Les connaissances de Barbara et Paula en évaluation y ont été pour beaucoup et l'expérience de Barbara en éducation des adultes a certainement aidé à assurer le succès de l'initiative. Le projet a aussi bénéficié de l'aide et des précieux conseils d'un groupe consultatif multidisciplinaire provincial et de nombreux autres individus. Le développement et la dissémination de la Boîte à outils ont été cofinancés par la Direction de la santé publique du ministère de la Santé de l'Ontario et par le Programme d'enseignement de la santé du Service de santé d'Ottawa-Carleton.

La reconnaissance de l'excellence n'est pas une chose nouvelle pour Nancy. On lui a décerné la Bourse James McGill pour le rendement scolaire et la participation à la vie communautaire pour lui permettre de fréquenter l'Université McGill à Montréal où elle a effectué des études de premier cycle en sociologie et s'est méritée plusieurs prix pour son rendement durant ses études de baccalauréat. Après avoir fait du bénévolat en Afrique du Sud et passé un an à voyager avec la troupe de divertissement et de service communautaire Up With People, elle a obtenu une maîtrise en méthodes de recherche sociale de l'Université de Surrey à Guildford, en Angleterre, où elle était boursière du Commonwealth.

Nancy a débuté sa carrière avec les Associés de recherche Ekos, une firme de recherche sociale appliquée située à Ottawa. C'est à Ekos qu'elle a travaillé avec Shelley Borys et Benoît Gauthier, deux évaluateurs expérimentés qu'elle admire beaucoup et qu'elle considère comme des modèles dans le domaine. Elle dit aussi devoir une fière chandelle à Shelley – récipiendaire du Prix pour services rendus à la SCÉ en 1997 – pour l'avoir introduite à la Section locale de la SCÉ. Nancy est une membre active de la Section de la capitale nationale (SCN) de la SCÉ depuis 1993 et en a été la présidente de 1998 à 2000. Elle a animé des ateliers et présenté des documents dans le cadre de conférences de la SCÉ à l'échelle locale et nationale. Elle a également joué un rôle clé dans la popularité croissante du Concours de simulation d'évaluation, organisé par la SCN.

Nancy a commencé à travailler dans la planification, l'évaluation et la mesure du rendement pour la région d'Ottawa-Carleton en 1994, d'abord avec le Service de santé publique puis, brièvement, à des projets spéciaux dans le Bureau du directeur municipal et dans le département de l'environnement et des transports. En 1998, elle est passée au département des services sociaux où elle dirigeait une unité de planification et de mesure du rendement. L'unité facilite la planification stratégique et opérationnelle dans le département, effectue des évaluations et des vérifications et est responsable de faciliter le développement, la déclaration et l'utilisation des données reliées à la mesure du rendement.

Mise à jour : en 2002, Nancy a quitté l'administration municipale à Ottawa pour se joindre à la Direction générale de la santé de la population et de la santé publique à Santé Canada.