Français

L'étude présentée dans cet article visait à mesurer la capacité organisationnelle en évaluation de 32 bureaux de santé publique en Ontario. Pour ce faire, deux méthodes ont été employées: l'Instrument d'autoévaluation de la capacité organisationnelle en évaluation, élaboré par Bourgeois, Toews, Whynot et Lamarche (2013), ainsi que des entretiens semi-dirigés. Les résultats de l'étude démontrent que la majorité des bureaux de santé publique recensés développent toujours leur capacité à produire des évaluations de qualité et à les utiliser. Plusieurs facteurs organisation- nels contribuent à renforcer cette capacité, tels que l'existence d'une politique organi- sationnelle d'évaluation, la disponibilité d'évaluateurs à temps plein pour diriger les travaux d'évaluation effectués par les programmes, l'implication directe du personnel dans la démarche évaluative, et une démarche uniformisée d'évaluation, appliquée de façon systématique. Les résultats de l'étude mettent en valeur l'importance des structures et systèmes organisationnels à l'utilisation de l'évaluation et suggèrent certaines pistes d'amélioration pour les organisations qui souhaitent renforcer leur capacité en évaluation.

165
Pages
165-183
File