Mandat  

 Comité d’apprentissage professionnel 

 

1. Objet Le comité 

d’apprentissage professionnel (CAP) relève du conseil d’administration de la Société canadienne d’évaluation (SCÉ). Le comité d’apprentissage professionnel aide le conseil d’administration à s’acquitter de ses responsabilités dans les domaines du perfectionnement professionnel et de l’éducation continue des membres. La SCÉ cherche à faire progresser la théorie, les connaissances et la pratique en évaluation par son leadership, par la promotion et par le perfectionnement professionnel de ses membres et du public.   La Société canadienne d’évaluation s’engage envers le perfectionnement professionnel de ses membres. Cet engagement est considéré comme un moyen de contribuer à accroître :  

a) les connaissances, les compétences et la qualité de la pratique chez ses membres;  

b) leur capacité à répondre aux exigences relatives à l’obtention et au maintien du titre d’Évaluateur accrédité;

c) l’intérêt pour l’adhésion à la SCÉ par l’offre de cours sanctionnés

2. Responsabilités

Le comité d’apprentissage professionnel identifie les connaissances et les compétences pertinentes à la pratique professionnelle de l’évaluation, et soutient et promeut leur acquisition. Le comité d’apprentissage professionnel du conseil d’administration de la SCÉ a le mandat d’assurer le soutien et l’orientation de toutes les sections régionales de la SCÉ pour l’offre et l’examen continu d’occasions de perfectionnement professionnel aux membres de la SCÉ, ainsi que de superviser la prestation des activités d’apprentissage à l’échelon national. Le comité gère l’élaboration, le maintien et la mise à jour (y compris la reprise de la conception) de cours récurrents sanctionnés par la SCÉ de niveaux introductif, intermédiaire et avancé, de même qu’un éventail d’autres occasions et événements d’apprentissage, en vue de soutenir le perfectionnement professionnel dans le domaine de l’évaluation. Le comité d’apprentissage professionnel :

a) consulte l’ensemble des membres de la SCÉ et des conseils de sections régionales (notamment les forums régionaux d’apprentissage professionnel) quant aux besoins et aux priorités que le bureau national de la SCÉ devrait privilégier et financer (à court ou long terme); 2 / M‐2 SCÉ – Mandat 2 – Comité d’apprentissage professionnel

b) gère et soutient les sections régionales dans la planification des cours récurrents sanctionnés par la SCÉ, la prestation de ces cours et la production de rapports, et coordonne la prestation des cours avec le secrétariat de la SCÉ (les rôles et procédures sont définis dans la Politique d’apprentissage professionnel);  

c) veille à ce que les cours sanctionnés par la SCÉ et les autres activités d’apprentissage professionnel (webinaires, ateliers ciblés, ateliers pré‐congrès de la SCÉ, etc.) aient un but clairement défini et des objectifs d’apprentissage réalistes et axés sur les résultats, et que les objectifs aient des liens avec une ou plusieurs compétences professionnelles en évaluation de la SCÉ (voir le document http://evaluationcanada.ca/fr/competences‐pour‐les‐evaluateurs‐canadiens);

d) procède à l’examen cyclique des outils d’apprentissage de la SCÉ, selon les besoins, en prépare des versions révisées et les fournit au coordonnateur de l’apprentissage professionnel de chaque section;

e) assure la planification, la prestation, le suivi et l’évaluation des activités prévues dans le plan de travail annuel du CAP; f) met à jour la Politique d’apprentissage professionnel de la SCÉ et lui ajoute des annexes, selon les besoins (p. ex. en ajoutant le plan des cours intermédiaires et en confirmant, lors de leur mise en œuvre, qu’ils suivent les mêmes procédures que les autres cours sanctionnés).

3. Composition du comité

Le comité d’apprentissage professionnel est formé d’un président et d’au moins deux autres membres votants, qui sont des administrateurs de la SCÉ. Il est demandé aux administrateurs de se porter volontaires à la présidence du comité; si plus d’un administrateur manifeste son intérêt pour le poste, on procède à un vote au sein du conseil. Il est demandé aux administrateurs de se porter volontaires à titre de membres de comités; chaque administrateur indique les deux comités qui l’intéressent le plus. Le président examine les préférences des membres et annonce la composition des comités au cours de la réunion en personne du conseil. Sur convocation du président, le CAP se réunit au moins quatre fois l’an. Les membres votants assistent chaque année aux deux réunions en personne du conseil d’administration de la SCÉ. Au besoin, le président du CAP peut recommander au conseil de procéder à un appel de candidatures auprès des membres de la SCÉ. Cet appel peut être lancé en vue d’un projet ponctuel, d’un groupe de travail ou d’une fonction particulière, afin de soutenir l’exécution du mandat du CAP et des engagements contenus dans son plan de travail annuel. Ces bénévoles ont le statut de membre spécial du comité, sans droit de vote. Pour plus de détails, on pourra consulter la Politique sur les bénévoles non élus de la SCÉ. 

4. Reddition de comptes et rapports

Le comité d’apprentissage professionnel rend des comptes au conseil par l’entremise du président du comité et présente annuellement un rapport d’activités à inclure au rapport annue