Lessons on Decolonizing Evaluation From Kaupapa Māori Evaluation

Auteurs :
Pages:
296-312

Kaupapa Māori signifie littéralement « à la façon des Māoris ». C'est la revendication d'un avenir qui soit fondé sur une vision Māori (le peuple autochtone d'Aotearoa, la Nouvelle- Zélande); un avenir où la réponse aux besoins, aspirations et priorités des Māori serait ancrée dans leurs valeurs et savoir communautaire. L'autodétermination, les aspirations culturelles et l'importance des relations familiales et communautaires sont des éléments évidents dans les projets de développement Kaupapa Māori, et l'évaluation culturellement sensible de tels projets tient compte d'un engagement traditionnel envers la gestion de l'information et la mise à jour du savoir Māori. L'évaluation Kaupapa Māori regarde « vers l'intérieur » pour évaluer le développement en termes Māoris, et « vers l'extérieur » pour effectuer l'analyse structurelle des éléments qui facilitent ou empêchent ce développement. Plus de vingt ans après les premières évaluations Kaupapa Māori, il est temps d'en tirer des leçons qui profiteront à d'autres peuples autochtones souhaitant une évaluation culturellement sensible de leurs projets de développement. Dans cet article, on décrit le filtre d'une évaluation « à la façon des Māoris », puis on s'en sert pour critiquer l'évaluation en contexte de développement international, dans le but de faciliter la décolonisation. Cet article pourra intéresser les intervenants en développement qui travaillent dans le Pacifique Sud sous la houlette du ministère des Affaires étrangères de la Nouvelle-Zélande, et ceux du développement international qui relèvent d'organisations comme l'UNESCO et s'efforcent de mettre au point des méthodes d'évaluation équitables.

Identifiez-vous pour ajouter des commentaires