Les coûts de la non-évaluation des politiques de l'éducation au Québec

< Retour à : Volume 17 - 2002 - Printemps
Auteurs :
Pages:
1-23

À partir de quelques exemples, les auteurs montrent la déficience du lien entre les politiques éducatives québécoises et la recherche scientifique. Leur démonstration met en évidence combien les choix éducatifs apparaissent trop souvent s'abreuver aux vagues idéologiques et aux modes alors que des raisons intellectuelles, écques et éthiques justifieraient le recours à des stratégies scientifiques rigoureuses, plus précisément à des expérimentations préalables et à des évaluations systématiques pendant et après l'implantation des politiques. L'article se concentre ainsi sur la pertinence et la richesse de la recherche pour faire que les politiques éducatives échappent aux pièges de la démagogie et du sens commun et aient des effets dont la réalisation et l'interprétation ne soient pas laissées au hasard.

Identifiez-vous pour ajouter des commentaires