Karyn Hicks

Gagnante, Prix pour la contribution à l'évaluation au Canada, 2005

Le Prix pour contribution à l'évaluation au Canada est décerné à une personne qui a fait une contribution remarquable à la théorie ou à la pratique de l'évaluation au Canada. Cette contribution se traduit généralement par des efforts soutenus pendant une longue période. Les domaines de contribution peuvent comprendre :

  • des recherches qui ont contribué à l'avancement de la théorie ou de la pratique de l'évaluation au Canada;
  • la publication de livres ou d'articles qui ont contribué de façon significative au progrès dans le domaine de l'évaluation;
  • des projets ou des études qui ont contribué à l'avancement de la théorie ou de la pratique de l'évaluation de façon significative;
  • l'évaluation faite par le biais de l'enseignement, du mentorat ou de la formation dans des programmes d'enseignement universitaire ou coopératif, ou dans des stages pratiques;
  • la réalisation d'activités de promotion, faisant ainsi prendre conscience au public canadien de l'importance de l'évaluation et de ses avantages;
  • des travaux effectués à l'extérieur du Canada et liés aux domaines mentionnés plus haut, qui ont engendré des bénéfices immédiats et considérables pour l'évaluation au Canada
  • Tout autre effort significatif pour l'avancement de la théorie ou de la pratique de l'évaluation au Canada.

En sa qualité de spécialiste en évaluation de programme pour le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest (GTNO) où elle travaille depuis dix ans, Mme Hicks cherche activement à promouvoir une imputabilité accrue grâce à l'application de la conception de programmes, de l'évaluation de programmes et de la mesure du rendement.

Les travaux de Mme Hicks ont mené à l'élaboration de politiques conçues pour guider la pratique de l'imputabilité au sein du GTNO, et d'un ensemble de documents servant de référence non seulement au gouvernement, mais partout dans les Territoires du Nord-Ouest, ainsi que dans des organismes non gouvernementaux, des conseils de gestion et des administrations municipales. Les travaux de Mme Hicks sont reconnus par tous et son expertise est souvent sollicitée par des collègues d'autres ministères et organismes.

Parmi ses principales réalisations, mentionnons :

  1. Élaboration, pour le GTNO, d'un cadre d'imputabilité qui a mené à la publication de rapports annuels sur le rendement du gouvernement. Ce travail a été reconnu par le Vérificateur général du Canada dans le rapport déposé devant l'Assemblée législative en 2003.
  2. Élaboration des Lignes directrices pour la planification des programmes, qui ont par la suite été adoptées comme base pour l'élaboration des politiques liées à la conception de programmes au sein du GTNO.
  3. Élaboration du guide de survie du gestionnaire de programmes des Territoires du Nord-Ouest en matière d'évaluation de programme : ce manuel de référence détaillé présente les notions de base de la conception et de l'évaluation de programme, y compris un vaste inventaire des méthodes et outils connexes, le tout rédigé dans un langage clair et illustré de nombreux exemples concrets provenant des communautés du Nord et de la culture autochtone, afin de le rendre accessible à un large éventail de travailleurs communautaires dans les Territoires du Nord-Ouest.
  4. Instauration de la toute première version nord-américaine du Certificat d'études supérieures en évaluation de programme de l'Université de Melbourne : 19 étudiants dans les Territoires du Nord-Ouest suivent actuellement leur deuxième cours dans le cadre de ce programme.

En plus de ces initiatives, Mme Hicks a aidé à développer — non seulement au sein du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, mais partout dans les T.N.-O — une culture ministérielle qui prise l'évaluation et la mesure du rendement. Elle a fourni une assistance technique pour de nombreux projets d'évaluation de programme et a animé des ateliers de formation pour des fonctionnaires, des membres du personnel d'organismes non gouvernementaux et des travailleurs communautaires.

Mme Hicks est aussi membre fondateur de la Section des T.N.-O. de la SCÉ et a siégé au sein du Conseil national de la SCÉ comme membre et comme vice-présidente.

Candidature présentée par Debbie DeLancey, Sous-ministre, Affaires municipales et communautaires, Gouvernement des Territoires du Nord-Ouest