Editor's Remarks / Un mot de la rédactrice

Auteurs :
Pages:
v-vii

Au moment de passer en revue tous les articles inclus dans le présent numéro de la RCÉP, j’ai constaté que chacun d’eux, à sa façon, traite de personnes, d’organisations et de groupes. Je n’en suis pas surprise, puisque notre travail d’évaluateurs et évaluatrices nous met constamment en contact avec des parties prenantes, des clients, des gestionnaires et des bénéficiaires. Ce lien entretenu avec autrui définit fréquemment notre travail et nous distingue d’autres disciplines. Pour commencer, Carman et Fredericks nous proposent un article sur l’analyse des réseaux sociaux, une approche de plus en plus utilisée dans notre domaine. Elles nous décrivent la façon, le moment et les conditions d’utilisation de l’analyse des réseaux sociaux dans un contexte d’évaluation, en plus de nous résumer des exemples pratiques, qui illustrent le potentiel de cette approche mais aussi les défi s qui y sont associés.

Je suis aussi heureuse de présenter un segment thématique, que j’ai dirigé en collaboration avec Marthe Hurteau, sur la participation des parties prenantes à l’évaluation, qui fait suite à un colloque sur le sujet tenu en 2016. Comme évaluateurs et évaluatrices, nous apprenons constamment comment mieux inclure les parties prenantes à notre travail, et les quatre articles inclus dans ce segment offrent de nouvelles perspectives à ce sujet, tirées de la recherche et de la pratique.

Identifiez-vous pour ajouter des commentaires