Volume 9, 1994 - Printemps

Issues in the Measurement of Integrated Service Delivery in Human Services

Auteurs :
Pages :
1-14

Cet article porte sur les questions de mesure qui surgissent lorsque des évaluateurs tentent d'apprécier la signification et l'ampleur de la prestation de services intégrés dans les programmes de services humains. L'intégration des services est un concept qui connaît à nouveau une grande vogue. Les orientations actuelles en matière de politique sociale (surtout au gouvernement de l'Ontario) reflètent une volonté renouvelée d'appliquer des modèles de prestation de services intégrés dans les programmes et organismes de services humains. Les travaux effectués entre le milieu des années 1970 et le début des années 1980 sur la mesure de cet aspect fuyant du fonctionnement des organismes et des programmes font maintenant l'objet de réexamens, de révisions et de mises à jour. Les auteurs présentent ici les leçons tirées de l'évaluation d'un programme de services aux enfants parrainé par plusieurs ministères. L'article examine' diverses questions liées à l'évaluation, dont les méthodes recommandées pour mesurer les visions des associés aux programmes en ce qui concerne l'intégration "idéale" leurs opinions touchant l'ampleur de l'intégration "réelle" des services dans les programmes en fonctionnement; et comment et pourquoi comparer l'intégration "idéale" et "réelle" des services humains.

Évaluer au milieu des divergences de points de vue : la méthode "diacritique

Auteurs :
Pages :
15-30

La méthode diacritique est une méthode multi-dimensionnelle d'évaluation de projets publics caractérisée par une mise en lumière des divergences de points de vue. Cette méthode est ici mise à jour: son cadre opérationnel est revu et corrigé; sa formulation mathématique est redéfinie et un exemple de son fonctionnement est proposé.

valuation de l'implantation d'un système régional d'admission en hébergement et en soins de longue durée pour personnes âgées au Québec

Auteurs :
Pages :
31-5

Entre 1975 et 1984 le réseau public des services de santé du Québec s'est doté d'un nouveau processus 'admission dans les établissements d'hébergement et de soins de longue durée pour les personnes âgés en perte l'aute connu sous lede système C.T.M.S.P. (classification par types en milieu de soins et services prolongés). L'élaboration et la diffusion de cet instrument de gestion ne va pas s'effectuer sans résistances liées au grandre 'acteurs mobilisés, dans un environnement québécois et nord-américain très spécifique. Le cheminement nayant abouti à l'adoption du système C.T.M.S.P. par le ministère québécois de la santé et des services sociaux et les conseils régionaux de mêmeest reconstitué au travers des archives de ces organisations enrichies par des entretiens avec dix informateurs clés. Commandé par des responsables du réseau à des chercheurs du milieu universitaire, le système va d'abord être expérimenté dans un DSC avant d'être retenu par des conseils régionaux à la recherche d'un système intégré d'admission puis adopté officiellement par le ministère en 1984 pour être généralisé à toute la province. L'analyse diachronique du processus de diffusion de C.T.M.S.P. remet en cause le modèle linéaire étapiste de type elaboration-adoption-implantation. Le processus décisionnel ressemble à une longue et laborieuse succession de prises de position fortement itératives où les jeux de pouvoir des gestionnaires, des concepteurs mais aussi des professionnels constituent les facteurs déterminants. Participation précoce des groupes de pression intéressés à l'élaboration du système et rétro information suivie de rétroaction constituent les forces principales de la stratégie d'implantation de C.T.M.S.P. L'environnement nord-américain de rationalisation écque lié à la crise de la fin des années 1970 et québécois de décentralisation administra tive, constituent des opportunités ou contraintes qui ont également façonné l'implantation.

The Impact of Radar Cameras on Traffic Speed: A Quasi-Experimental Evaluation

Auteurs :
Pages :
51-68

Cet article présente les résultats d'une quasi-expérience sommative visant à évaluer l'effet des appareils-photos avec radar sur la vitesse des véhicules. Cette évaluation a été menée dans deux artères de Vancouver. L'essai sur le terrain s'est fait à la rue Knight où, pendant deux mois, une caméra radar fut installée périodiquement et où des policiers relevèrent la vitesse et les numéros d'immatriculation des véhicules photographiés. Les contraventions furent par la suite envoyées par la poste aux propriétaires des véhicules ayant dépassé la limite de vitesse. Une comparaison pour cette étude quasi-expérimentale a été faite sur la rue Granville. Un détecteur à boucle d'induction enterré sous la chaussée des deux rues a permis de mesurer électroniquement la vitesse de circulation, avant, pendant et après l'essai. Une analyse ARMMI des moyennes de vitesses journalières et du pourcentage de véhicules dépassant les limites de vitesse permises indique des réductions significatives de ces deux variables sur la rue Knight, alors que sur la rue Granville, les vitesses restèrent inchangés. Bien que ces résultats vont dans le sens des politiques visant l'utilisation des appareils-photos avec radar, l'orientation sommative de cette évaluation ne nous permet pas d'établir une nette distinction entre l'effet des appareils-photos avec radar et celui des policiers ayant appliqué cette technique.

valuation des limites du contrôle par les règles comme instrument de gestion : comparaison des centres publics et privés daccueil d'hébergement pour personnes âgées

Auteurs :
Pages :
69-96

Les modèles d'analyse écque des institutions démontrent que les réformes des structures institutionnelles exercent généralement peu d'effets sur les services et que la manipulation des règles qui concrétisent les instruments d'intervention à caractère réglementaire et financier laissent peu de marge de manoeuvre à l'amélioration des services. L'étude d'un cas concret, celui de la production de services par les centres d'accueil d'hébergement (CAH) pour personnes agees dementre que les regles d'allocation de resources humaines et financieres concernent les rapports entre les producteurs plutot que la production des services ou les rapports entre les producteurs et leurs clients egalement une enquete aupres de 72 CAH demontre que la manipulation des règles d'allocution du ressources édictées par diverses instances gouvernementales n'exerce à peu près aucun effet sur la production des services offerts. Les données recueillies démontrent que la manipulation des règles affecte la production des services uniquement dans la mesure où elle réussit aussi à affecter le climat de travail et le climat organisationnel. Cette constatation suggère l'hypothèse qu'un recours plus intensif à la manipulation des règles est devenu inefficace s'il ne s'accompagne pas d'investissements dans le capital social, c'est-à-dire d'investissements dans la création d'attitudes et de valeurs qui affectent positivement les comportements des producteurs à l'égard des services qu'ils fournissent.

Program Evaluation in the Absence of Goals: A Comprehensive Approach to the Evaluation of a Population-Based Breast Cancer Screening Program

Auteurs :
Pages :
97-112

Le Programme ontarien de dépistage du cancer du sein (PODCS) vise à réduire la mortalité découlant d'un cancer du sein en assurant des examens à toutes les femmes de l'Ontario âgées de 50 ans et plus. Cet article indique les composantes du PODCS ainsi que les biais et les défis organisationnels, politiques et financiers pouvant influer sur son évaluation. Il précise par la suite qu'il est actuellement impossible de procéder à une évaluation des objectifs atteints étant donné que les responsables n'ont pas encore déterminé les objectifs du programme pouvant permettre la mise au point d'indicateurs. Un cadre de travail a donc été élaboré en vue de permettre la détermination, la catégorisation et la mise en ordre de priorité de tous les facteurs nécessaires à l'évaluation complète du PODCS. Cette technique d'évaluation pourrait contribuer à l'évaluation d'autres programmes complexes pour lesquels les objectifs n'ont pas été entièrement établis.