Volume 33, 2018 - Numéro spécial

Does Your Implementation Fit Your Theory of Change?

Auteurs :

This ahead of print version may differ slightly from the final published version.

Une revue rapide des résultats d’évaluation dans presque n’importe quel domaine révèlerait que la majorité des études abordent l’implantation des interventions (théorie de l’action). De plus, les résultats d’analyse d’implantation indiquent fréquemment un manque de correspondance entre le type ou le niveau de mise en oeuvre et la nature fondamentale de l’intervention. L’analyse d’exemples indique que même s’il est impossible d’évaluer toutes les permutations et les combinaisons de théories de l’action et de changement, il est possible d’utiliser ces cas pour tirer certaines leçons qui suggèrent que certaines combinaisons sont essentiellement, toxiques, alors que d’autres indiquent une chance raisonnable de réussir. Une codification et une analyse systématiques plus poussées des théories du changement, des théories de l’action, et de leur combinaison peut conduire à des observations utiles autant pour l’évaluation que pour la prise de décision en matière de politiques publiques.

Using Actor-Based Theories of Change to Conduct Robust Evaluation in Complex Settings

Auteurs :

This ahead of print version may differ slightly from the final published version.

L’utilisation d’une théorie du changement fait partie des bonnes pratiques en évaluation. Compte tenu de la complexité croissante des interventions, l’élaboration de théories du changement reflétant cette complexité devient de plus en plus difficile. Parallèlement, la capacité d’utiliser ces modèles pour les évaluations reposant sur l’analyse des théories, comme l’analyse de la contribution, est tout aussi importante. Cet article explore une approche visant à relever ces défis soit la théorie du changement imbriquée et fondée sur les acteurs avec, comme exemple illustrant la pertinence de cette approche, le cas de l’évaluation des répercussions d’un programme complexe de réforme des corps policiers à la République démocratique du Congo.

Can’t See the Wood for the Logframe: Integrating Logframes and Theories of Change in Development Evaluation

Auteurs :

This ahead of print version may differ slightly from the final published version.

Il y a de nombreuses façons de modéliser la théorie d’intervention. Dans le contexte de l’évaluation en développement international, on retrouve plus couramment les « cadres logiques » et, dans une certaine mesure, les « théories du changement ». Les deux peuvent servir à orienter l’évaluation, le suivi, la gestion et l’élaboration de programmes. Les cadres logiques et les théories du changement sont souvent élaborés en parallèle, et rarement complètement intégrés. À partir d’une évaluation théorique (theory-based) récente, le présent article montre qu’en intégrant pleinement la théorie du changement au cadre logique d’un programme, on obtient une représentation plus robuste et plus globale des progrès réalisés par le programme.

Knitting Theory in STEM Performance Stories: Experiences in Developing a Performance Framework

Auteurs :

This ahead of print version may differ slightly from the final published version.

La question du genre est dorénavant un sujet central dans plusieurs secteurs au Canada. Pourtant, la considération intentionnelle du genre ainsi que d’autres dimensions intersectionnelles de l’identité n’est qu’à ses début chez les praticiens de l’évaluation pour ce qui concerne la mesure de la performance , particulièrement chez les adeptes de l’évaluation théorique des interventions (theory-based). Il existe un vaste corpus de connaissances au sujet de la mesure de l’émancipation des femmes. Il y a moins de ressources pour l’inclusion du genre dans les théories d’intervention, et encore moins d’information sur l’intégration du genre dans les théories dans le contexte de la planification visant à tenir compte de la dimension du genre. De même, les efforts coordonnés de divers secteurs ont mené à une abondance de théories liées à la représentation, au recrutement, à la rétention et à la promotion des filles et des femmes au sein des STIM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques), mais il y a peu de données sur la mesure et l’évaluation dans ces domaines. Le présent article décrit les efforts récents entrepris pour pallier cette lacune en combinant des théories pour développer un cadre de mesure de la performance prenant en compte la représentation décroissante des filles et des femmes dû au phénomène de « tuyau percé » (leaky pipeline) en STIM en utilisant le modèle de théorie du changement COM-B.

Till Time (and Poor Planning) Do Us Part: Programs as Dynamic Systems—Incorporating Planning of Sustainability into Theories of Change

Auteurs :

This ahead of print version may differ slightly from the final published version.

Cet article décrit la nécessité de et le défi de représenter la durabilité d'un programme en tant que processus dynamique. La dynamique de la complexité- le fait que le programme évolue dans le temps à cause de l’interaction entre les acteurs et avec leur environnement-explique la complexité croissante des programmes. Cet article décrit les défis et le besoin de représenter la durabilité d’un programme comme un processus dynamique. Le problème n’en est pas seulement un de représentation, mais aussi de planification, particulièrement la planification dans une optique de durabilité. Tout système imputable se doit de planifier la durabilité. En nous appuyant sur une conception dynamique des programmes, nous soutenons que la planification à des fins de durabilité doit être un aspect important des chaines d’effets pour toutes les théories du changement. Nous abordons à la fois la question de la représentation de cette proposition et la question de sa mise à l’épreuve.

Meta-Modeling: A Theory-Based Synthesis Approach

Auteurs :

This ahead of print version may differ slightly from the final published version.

Les synthèses sont de plus en plus populaires pour résumer les travaux de recherche préliminaires. Ces 20 dernières années, on observe un intérêt croissant pour les méthodes mixtes puis, plus récemment, pour les synthèses théoriques. Cet article décrit une application pratique de la méta-modélisation – une approche de synthèse théorique reposant sur l’utilisation de méthodes mixtes. La méthodologie proposée combine des techniques de comparaison méta-analytiques et qualitatives visant à élaborer la théorie d’une intervention – un méta-modèle – expliquant le comment et le pourquoi du fonctionnement d’un programme. Comme le montre cet article, la méta-modélisation permet une synthèse des résultats d’études qui est à la fois structurée et transparente.

How We Model Matters: A Manifesto for the Next Generation of Program Theorizing

Auteurs :

This ahead of print version may differ slightly from the final published version.

Pour conclure, en s’insiprant des contributions exceptionnelles des articles précédents, les éditeurs de ce numéro spécial se lancent et soumettent un manifeste pour orienter la poursuite et l’avancement de la prochaine génération de théories d’intervention. En formulant 10 propositions sur l’élaboration et l’analyse des théories d’intervention, les auteurs entretiennent l’espoir de motiver et d’inspirer les évaluatrices et évaluateurs pour qu’ils élargissent leurs horizons, leurs approches et leurs techniques pour la théorisation future des interventions.