Volume 26, 2011 - Automne

A Commentary on Shepherd’s “In Search of a Balanced Canadian Federal Evaluation Function: Getting to Relevance”

Commentaires sur l'article de Robert P. Shepherd « In Search of a Balanced Canadian Federal Evaluation Function: Getting to Relevance »

In Search of a Balanced Canadian Federal Evaluation Function: Getting Back to the Future

Using Evaluation to Shape and Direct Comprehensive Community Initiatives: Evaluation, Reflective Practice, and Interventions Dealing with Complexity

Auteurs :
Pages :
61-88

Le but de cet article est de discuter comment l'évaluation peut servir à former et diriger d'une façon continue les initiatives communautaires intégrées. On vous offre, par exemple, le cas du réseau d'emplois des immigrants à la région de Waterloo (WRIEN). L'article commence par examiner comment la recherche- action participative peut encourager la pratique réflexive. Après la présentation du cas d'exemple du WRIEN, on considère cet exemple par rapport à la littérature sur l'évaluation collaborative et cinq facilitateurs de la pratique réflexive : (a) se baser sur la localisation, (b) valoriser les connaissances expérientielles et pratiques, (c) fournir la rétroaction continue, (d) faciliter le dialogue démocratique, et (e) concentrer sur une vision de l'intérêt commun. Cet article se termine en discutant les contributions à la base plus large de connaissances en évaluation, en particulier, l'évaluation développementale.

The Essential Skills Series in Evaluation: Assessing the Validity of the ES Participant Workshop Evaluation Questionnaire

Auteurs :
Pages :
89-100

Le programme de formation développé par la Société canadienne d'évaluation, la Série des compétences essentielles en évaluation de programmes, a été offert à plus de 15 groupes au Québec depuis 2003. Les évaluations de ces ateliers étaient basées sur les réactions des participants recueillies à l'aide d'une fiche d'évaluation de leurs réactions. Cet article présente le processus ayant servi à évaluer la structure et les qualités psychométriques du questionnaire, de façon à déterminer s'il adresse tous les sujets du programme de formation et à quel point il mesure ce qu'il doit mesurer. Les résultats montrent que le questionnaire mesure efficacement les réactions des participants à tous les éléments pertinents du programme de formation. Cette procédure de validation pourrait intéresser les évaluateurs professionnels qui souhaitent s'assurer que les questionnaires qu'ils utilisent pour évaluer des activités de formation sont appropriés.

BOOK REVIEWS: J. Daniel. (2012). Sampling Essentials: Practical Guidelines for Making Sampling Choices. Thousand Oaks, CA: Sage. 291 pages.

COMPTES RENDUS DE LIVRES: R. K. Yin. (2012). Applications of Case Study Research. Thousand Oaks, CA : Sage. 231 pages.

BOOK REVIEWS: M. Q. Patton. (2011). Developmental Evaluation: Applying Complexity Concepts to Enhance Innovation and Use. New York, NY: Guilford Press. 373 pages.

BOOK REVIEWS: D. Kahneman. (2011). Thinking, Fast and Slow. New York, NY: Farrar, Straus and Giroux. 499 pages.

In Search of a Balanced Canadian Federal Evaluation Function: Getting to Relevance

Auteurs :
Pages :
1-45

En avril 2009, le Secrétariat du Conseil du Trésor édictait une nouvelle politique d'évaluation remplaçant la version antérieure de 2001. Cette nouvelle politique a suscité de grands débats dans le milieu de l'évaluation. D'après certaines critiques, elle a omis de combler lesreuses lacunes qui affectent la fonction depuis sa centralisation, en 1977. Dans cet article, l'auteur relate l'histoire de la fonction fédérale afin de trouver des motifs à la persistance de ces lacunes et formule deux affirmations à cet égard. Premièrement, si l'on veut maintenir la pertinence de l'évaluation des programmes, il faudra cesser de l'orienter uniquement sur les programmes et les services, afin de comprendre les liens entre ces programmes et ces services et les objectifs élargis des politiques publiques. Deuxièmement, si l'on souhaite adopter une démarche étendue à l'ensemble du gouvernement en matière d'évaluation de programmes, il faut créer des formes de preuve qui favorise l'atteinte de cet objectif. D'après l'argument de l'auteur, l'évaluation doit revêtir un caractère nettement plus holistique et calibratif que par le passé. Par conséquent, il faut évaluer la pertinence, le fondement, et l'effet des politiques publiques. Ce n'est qu'à cette condition que la fonction servira à des fins de gestion pratique et se révélera également utile aux principaux décideurs.