Volume 25, 2010 - Numéro spécial

Evaluation, valuation, negotiation: some reflections towards a culture of evaluation

Auteurs :
Pages :
1-10

Bien que l'évaluation des politiques publiques fasse l'objet d'un intérêt croissant en Amérique latine, il existe des problèmes avec la conception et la mise en oeuvre des évaluations, ainsi qu'avec l'utilisation limitée de leurs résultats. Dans dereux cas, les évaluations ont plus à voir avec la génération de descriptions qu'avec l'évaluation même de ces activités et son utilisation afin d'améliorer la planification et la prise de décision. Ces points sont abordés à partir d'une étude de cas sur l'évaluation d'un programme de développement rural en Argentine. L'accent est mis sur le processus de négociation et de consensus entre les évaluateurs et le responsable de l'approbation du rapport d'évaluation. Les leçons tirées de l'expérience préconise la génération et la consolidation d'une culture de l'évaluation dans la région.

L'influence de l'évaluation sur les suites des projets d'expérimentation: l'exemple des projets d'informatisation au Québec

Auteurs :
Pages :
11-26

Le déploiement et la pérennité de plusieurs projets d'informatisation en santé au Québec ont été peu influencés par leur évaluation bien que celle-ci ait été participative, pluraliste, compréhensive, formative, et centrée sur les utilisateurs. Cet article vise à mieux comprendre pourquoi et suggérer des pistes de réflexion et d'action. Des facteurs humains, organisationnels, et d'autres liés à l'évaluation elle-même sont considérés. Il est suggéré que, pour améliorer l'influence de l'évaluation sur les suites d'un projet, il importe de mieux le connaître, d'ajouter au plan d'action généralement prévu pour promouvoir les connaissances et enseignements, et de développer davantage les cadres intégrateurs des pratiques et des théories permettant de mieux comprendre leurs conditions d'utilisation pour l'action.

Successful evaluation management: engaging mind and spirit

Auteurs :
Pages :
27-36

La clé d'une évaluation réussie ou d'un échec repose souvent sur la qualité de la relation entre l'évaluateur et son client. Cet article s'intéresse à l'aspect social plutôt que technique de l'évaluation ainsi qu'à son impact sur le résultat de l'évaluation. L'auteure aborde l'enjeu critique que représentent les interactions et les responsabilités respectives du gestionnaire de l'évaluation et de l'évaluateur praticien lorsqu'un contrat est attribué. Des lignes directrices sont proposées sur la façon de gérer le contrat d'évaluation jusqu'à sa conclusion réussie.

Chronique d'une évaluation ratée

Auteurs :
Pages :
37-46

L'évaluation présentée rassemble un ensemble de difficultés cumulées en un cas d'école : confusion entre contrôle et évaluation, insuffisance des moyens, ambitions trop fortes, tension entre commanditaires, situation qui a mis à mal tous les principes qui figurent dans la charte de la Société Française de l'Évaluation : pluralité, distanciation, compétence, respect des personnes, transparence, responsabilité, opportunité. Elle rappelle la nécessité de respecter ces principes, côté commanditaire et prestataire, et l'importance des questions d'éthique; elle montre aussi la fragilité des équilibres qui autorisent la mise en oeuvre des évaluations; enfin elle interroge l'utilité de disposer d'instances d'arbitrage.

Program evaluation without a client: the case of the disappearing intended users

Auteurs :
Pages :
47-57

Les évaluateurs savent pertinemment qu'ils sont censés identifier puis s'engager auprès des parties prenantes. Que se passe-til lorsque le client a une conception très limitée de la signification de l'évaluation? Qu'advient-il lorsque les principales parties prenantes, y compris le client, disparaissent au moment même où l'évaluation se met en marche? Il est d'abord important de faire face au défi, puis d'élaborer une stratégie visant à négocier la portée de l'évaluation et à élargir la communauté de parties prenantes. Diverses avenues sont explorées afin de faciliter l'utilisation des résultats de l'évaluation dans de tels milieux.

La figure de l'évaluateur, mi-ingénieur mi-bricoleur

Auteurs :
Pages :
59-74

Cet article décrit une expérience d'évaluation en promotion de la santé où l'évaluateur, pris dans un faisceau de représentations, d'attentes, et d'enjeux pluriels, s'efforce d'adapter sa pratique pour réaliser un travail de qualité qui réponde aux besoins des utilisateurs. Les auteurs analysent le processus d'évaluation au prisme des principes de la Société française de l'évaluation et suggèrent des adaptations au regard de la spécificité du champ de la promotion de la santé. La capacité de l'évaluateur à endosser plusieurs rôles et à s'adapter au contexte est ici fondamentale.

Navigating expectations, values and context: a Canadian evaluator abroad

Auteurs :
Pages :
75-84

Par l'entremise du récit d'un projet pluriannuel réalisé dans quatre pays d'Europe de l'Est, cet article illustre les défis rencontrés par une évaluatrice travaillant dans un contexte social, politique, et culturel différent du sien. Des situations impliquant des attentes divergentes ainsi que des événements imprévus ont généré des circonstances particulières au sein desquelles l'évaluatrice a eu à changer de rôles et d'approches afin de s'assurer que l'évaluation puisse se poursuivre. À divers stades de sa mise en oeuvre, l'évaluation a été jugée problématique, tandis qu'à d'autres moments, elle a été considérée un succès. En 2010, 6 ans après la fin de cette évaluation, des questions demeurent relativement à son véritable niveau de « réussite ».

Successful or not: it depends on your frame of reference

Auteurs :
Pages :
85-93

Cet article décrit une évaluation jugée infructueuse du point de vue des parties prenantes clés du programme. Selon l'auteur, cette situation s'explique par le fait que l'évaluation n'a pas favorisé les défenseurs du programme qui avaient beaucoup à gagner de résultats positifs de l'évaluation. Bien que les besoins d'information des parties prenantes doivent être pris en compte, l'auteur soutient que l'intégrité, conformément aux codes de conduite professionnelle, doit guider la conduite de l'évaluateur dans tous les aspects de sa pratique.

Je me souviens... de t'avoir trop longtemps cherché

Auteurs :
Pages :
95-102

L'évaluation est une discipline qui repose fondamentalement sur l'idée d'une logique unissant les extrants d'un programme à ses résultats anticipés. Elle vise ainsi à mieux comprendre dans quelle mesure cette logique s'est matérialisée. Or, pour réussir une telle démarche, il est essentiel que l'objet même de l'évaluation— le programme—soit bien délimité. Cet article explore les ramifications d'une définition incomplète ou boiteuse du programme faisant l'objet d'une évaluation et propose quelques stratégies pour éviter que ce vice de fond ne vienne miner un processus qui n'est déjà pas à l'abri de bien des pièges méthodologiques.

Management challenges in M&E: thoughts from South Africa

Auteurs :
Pages :
103-114

Ce récit impressionniste s'intéresse aux expériences découlant de la mise en place de la première unité gouvernementale de suivi et d'évaluation (S&E) en Afrique du Sud. Les attentes politiques très élevées à l'égard de cette unité ont exigé du S&E de fournir un aperçu des progrès ainsi qu'un diagnostic de l'ambitieux programme de réforme agraire. Les facteurs contextuels clés qui influencent le succès d'une évaluation et posent des défis particuliers ont été pris en compte dans cet article qui montre d'ailleurs comment les stratégies initiales ont dû être modifiées pour répondre aux exigences variées et les résultats mitigés qui ont été produits. S'appuyant sur l'expérience, un ensemble de suggestions est proposé aux nouveaux évaluateurs afin d'aiguiser leurs compétences en évaluation.

Learning from evaluation misadventures: the importance of good communication

Auteurs :
Pages :
115-124

Une bonne communication constitue l'un des facteurs clés du succès d'une évaluation et ce, à plusieurs égards. Cet article illustre des ratées de la communication et de la gestion de l'évaluation à partir de quatre exemples puisés d'une diversité d'organisations gouvernementales et internationales. L'article s'intéresse également aux leçons dégagées de ces situations de façon à pouvoir générer une communication plus efficace dans d'autres contextes d'évaluation, et de là, améliorer la pertinence, la qualité, et l'utilisation de l'évaluation. Enfin, cet article met en lumière les implications de ces expériences pour une gestion efficace de projet dans les fonctions générales de l'évaluation ainsi que dans des démarches particulières d'évaluation.

Reflections over 25 years: evaluation then, now, and into the future

Réflexions autour des 25 ans de la Revue Canadienne d'Évaluation de Programme : l'évaluation au passé, au présent, et au futur

Incomplete successes

Succès mitigés

Guest Editor's Remarks: As I recall – or how to take advantage of less-than-successful evaluation experiences / Un mot de la rédactrice invitée : « Je me souviens » ou comment tirer profit d'expériences d'évaluation qu'on ne peut qualifier de succès