Volume 20, 2005 - Automne

Thematic segment: Evaluator Competencies / Editor's introduction Segment thématique: Compétences de l'évaluateur / Introduction du rédacteur en chef

Evaluator competencies and performance development

Auteurs :
Pages :
73-99

Appuyer le perfectionnement professionnel des évaluateurs peut s'avérer difficile parce que ces derniers proviennent de milieux différents et réalisent plusieurs types différents d'évaluation. Les compétences en évaluation sont une façon de déterminer les besoins en perfectionnement des évaluateurs et peuvent servir de fondement à l'élaboration d'un système complet de développement du rendement au sein des organismes qui effectuent des évaluations. Cet article définit le perfectionnement professionnel dans le contexte du développement stratégique des ressources humaines, décrit les éléments d'un système de développement des ressources humaines, et montre comment les compétences en évaluation peuvent servir de base au système. L'article donne un exemple de l'application du système, fournit des échantillons d'outils pouvant être utilisés pour l'autoréflexion et l'évaluation, et présente les avantages d'un système de perfectionnement des ressources humaines.

Evaluator competencies in university-based evaluation training programs

Auteurs :
Pages :
101-123

Dans cet article, nous nous penchons à nouveau sur la taxe des compétences essentielles pour les évaluateurs de programme et explorons son utilité dans les programmes de formation universitaires. Nous commençons par résumer brièvement le développement de la taxe, puis nous expliquons comment elle peut servir à rehausser la formation en évaluation à six points de décision dans les programmes menant à un grade supérieur ou à un certificat. Nous discutons ensuite des défis liés à l'agrément et à l'émission de titres, certificats, et permis d'exercer dans le domaine de l'évaluation de programme et terminons par une proposition pour l'élaboration de normes pour les programmes de formation en évaluation de programme.

Preparing school evaluators: Hiroshima pilot test of the Japan Evaluation Society’s accreditation project

Auteurs :
Pages :
125-155

Cet article traite des efforts déployés par la Japan Evaluation Society (JES), en collaboration avec la Société canadienne d'évaluation, pour élaborer et mettre à l'essai un système d'agrément et de reconnaissance professionnelle pour les évaluateurs des établissements d'enseignement. Le modèle d'agrément de la JES vise à appuyer le renforcement des capacités d'évaluation et à promouvoir des évaluations de haute qualité en développant des compétences fonctionnelles en évaluation. L'article décrit la théorie et la pratique de la méthode employée par la JES en matière de formation et d'agrément en évaluation, y compris la justification de la méthode, l'influence du contexte sociopolitique au Japon, le contenu du programme de formation des évaluateurs des établissements d'enseignement, et les résultats du premier essai pilote effectué à Hiroshima. Basé sur une évaluation de suivi qui a duré six mois, l'article fournit également une évaluation de l'acceptation, des premiers résultats, et de la durabilité potentielle du programme de formation pour évaluateurs. Ces constatations ont encouragé la JES à mettre en place le système de reconnaissance professionnelle pour l'évaluation des établissements d'enseignement, puis un système semblable pour l'évaluation des programmes d'aide au développement international et l'évaluation des politiques gouvernementales. L'élaboration du modèle de reconnaissance professionnelle de la JES devrait intéresser d'autres sociétés d'évaluation ainsi que des organismes publics et à but non lucratif qui doivent utiliser des cours d'appoint ou des « boîtes à outils » pour développer rapidement les compétences en évaluation de leur personnel.

Certification, credentialing, licensure, competencies, and the like: issues confronting the field of evaluation

Auteurs :
Pages :
157-168

Après un bref examen des récentes discussions entourant l'agrément, l'article débute par une définition des termes clés (reconnaissance professionnelle, émission de titres/certificats et permis, agrément, et perfectionnement professionnel) puis présente un bref résumé des trois principaux articles sur le sujet dans ce segment de la Revue, dont le contenu est analysé du point de vue des similarités et différences. En dernier lieu, on discute des retombées pour l'agrément et la reconnaissance professionnelle des évaluateurs à l'avenir.

How can information about the competencies required for evaluation be useful?

Auteurs :
Pages :
169-188

Cet article examine les principaux thèmes et répercussions découlant des trois articles dans ce segment thématique portant sur les compétences en évaluation. Il présente cinq usages potentiels pour les renseignements sur les compétences : (a) éducation et formation de base, (b) auto-évaluation, (c) perfectionnement professionnel, (d) information et intervention sur les compétences requises pour effectuer des évaluations compétentes, et (e) assistance aux commissaires à l'évaluation dans le choix et la gestion des évaluateurs. L'article traite le besoin d'accorder une attention plus soutenue aux compétences requises par les commissaires à l'évaluation ainsi que celles dont les praticiens en évaluation ont besoin. Il met aussi en garde contre la prise de mesures trop rapides en matière d'agrément ou de reconnaissance professionnelle et suggère qu'il existe des solutions de rechange efficaces et moins drastiques.

Le développement des capacités pour les évaluateurs de programmes: apporter une solution au mauvais problème?

Auteurs :
Pages :
189-191

Bien que les trois articles de ce segment proposent des systèmes de développement des capacités très bien fondés, ils sont assez muets sur la question fondamentale sur la façon dont le développement des compétences des évaluateurs individuelles fera une plus grande place pour l'évaluation au sein de la gestion publique et élargira la contribution de l'évaluation à l'évolution de notre société. Sans être en désaccord avec le mouvement vers le développement des capacités des évaluateurs, cet article note que la fonction d'évaluation au sein de nos régimes publics demeure sous-développée et sous-financée, et propose que l'évaluation progresse parallèlement sur d'autres fronts vers des ressources et des structures plus adéquates.

Evaluability assessment of a survivors of torture program: lessons learned

Auteurs :
Pages :
1-25

Un cadre d'évaluation de l'évaluabilité (EA) a été utilisé pour évaluer un programme coordonné par un des auteurs pour les survivants de torture. Le personnel et autres intervenants ont été interrogés et des documents ont été examinés. Des modèles de logique de programme ont été élaborés et ont fait l'objet de discussions. Les résultats de l'examen de la capacité pour évaluation et le processus sont abordés du point de vue des obstacles à l'EA repérés par Smith (2005). L'article suggère qu'une EA peut être réalisée avec des ressources limitées tout en étant d'une grande utilité pour approfondir la connaissance du programme, en favoriser l'engagement, en gérer le succès, et en assurer l'imputabilité.

A theory-driven approach to evaluating a communication intervention

Auteurs :
Pages :
27-47

L'évaluation des interventions dans les cadres d'exercice exige une approche modifiée à l'égard des études sur échantillon aléatoire et contrôlé (RCT) traditionnelles puisqu'elle remet en question la faisabilité et le caractère généralisable, ainsi que l'utilité clinique des résultats. En ce qui concerne l'évaluation, l'approche axée sur la théorie (TDA), comme solution de rechange à la RCT, tente de tenir compte des réalités de la pratique. La TDA précise les processus causaux qui sous-tendent les effets de l'intervention et énonce ses effets escomptés, ainsi que les facteurs qui affectent les processus de traitement tels que les caractéristiques des patients, des intervenants, et du cadre. Dans cet article, la TDA est présentée comme un moyen pour concevoir et réaliser des évaluations. Elle est abordée du point de vue conceptuel et illustrée à l'aide d'exemples tirés d'une étude pilote qui examinait l'efficacité d'une intervention visant à améliorer la communication et conçue pour rehausser les compétences en communication du personnel infirmier dans un établissement de soins continus complexes.

Réflexions autour d'une typologie des dispositifs institutionnels d'évaluation

Auteurs :
Pages :
49-68

Les déploiements des recherches sur l'institutionnalisation de l'évaluation des politiques publiques offrent de nouvelles approches pour mieux comprendre les modes de production évaluatifs. Cet article théorique propose une typologie des dispositifs institutionnels d'évaluation, c'est-à-dire des constructions qui concourent à assurer le développement et la pérennité de la pratique évaluative. En combinant les réflexions empruntées à la démarche comparée en sciences sociales et aux théories néo-institutionnalistes, il ouvre de nouvelles pistes de recherche pour ce champ d'analyse. Il identifie les caractéristiques d'un dispositif institutionnel et se focalise sur deux dimensions (ouverture et finalité) pour esquisser une matrice idéal-typique.