Volume 15, 2000 - Printemps

Answering the Why Question in Evaluation: The Causal-Model Approach

Auteurs :
Pages :
1-24

Les théoriciens et les chercheurs préconisent que l'évaluation met à l'épreuve les hypothèses causales concernant les raisons pour lesquelles une intervention devrait donner les résultats escomptés. Même si la terminologie est différente, les auteurs conviennent que la voie empruntée pour arriver aux résultats doit être explicite et soumise à un essai empirique. Le modèle causal, qui vise à fournir des données probantes sur les raisons du succès ou de l'échec d'un programme, est à privilégier lorsque le temps, l'argent, et l'expérience le permettent. Après la définition du modèle causal, un exemple tiré de la documentation sur la prévention du crime sert à mettre cette approche en contraste avec les évaluations traditionnelles. Les avantages, les limites, et d'autres questions sont aussi discutés.

Towards Sustainability of Human Services: Assessing Community Self-Determination and Self-Reliance

Auteurs :
Pages :
25-40

L'auto-détermination et l'auto-dépendance (SDR) sont des concepts au coeur du dévelopement humain et qui sont ainsi reliés au dévelopement de groupes et de communautés. Le concept SDR suggère l'habileté de négocier les conditions d'inter-dépendance avec les environements externes. Notre défi, en tant qu'évaluateurs, est d'identifier les composantes de base qui reflétant la transition de la dépendance à l'auto-détermination et l'auto-dépendance et de développer un processus de recherche qui s'applique à une variété de communautés diverses. Afin de surmonter ce défi, nous avons identifié une approche de surveiller et d'évaluer les processus, ainsi que les résultats, associés avec la transition de la dépendance à l'auto-détermination et l'auto-dépendance des communautés. De plus, nous proposons un model d'auto-détermination/auto-indépendance (SDR) établi à partir des axes essentiels SDR, c'est-à-dire la reponsabilité, le processus de prendre des décisions, l'information, les connaissances et les habiletés, ainsi que la mobilisation de resources. Le mouvement sur chacun de ces axes indiquerait le progrès vers le développement de services, de projets, de programmes et d'initiatives au niveau de la communauté qui sont soutenables.

The Structure of Stages in The Evaluation Cycle: An Event Sequence Analysis

Auteurs :
Pages :
41-55

Il arrive à l'occasion qu'une recherche sur des questions d'évaluation se penche sur une suite d'événements ou d'épisodes qu'un analyste préfère examiner dans son ensemble plutôt que séparément. Cependant, les méthodes quantitatives qui ent pour comparer des séquences d'événements ou d'activités et analyser leur similarité parmi des populations ou échantillons sont rarement utilisées en sciences sociales. Cet article décrit les différentes tâches entreprises durant le cycle d'évaluation des programmes d'habitation par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL) avant 1997 et analyse les principaux produits des évaluations de la Société selon leur similarité en ce qui a trait aux tâches constituantes. De plus, l'article résume brièvement les méthodes combinatoires pour mesurer les similarites parmi des sequences de cartacteres et suggère de nouvelles applications de recherche. On utilise un nouveau programme d'analyse séquentielle,é «ClustaIG», qui est une modification du programme «ClustaIX» employé dans la biologie moleculaire.

Mieux comprendre l'impact par l'analyse de l'implantation : Le cas d'un programme de prévention chez des travailleurs avec ordinateur

Auteurs :
Pages :
57-82

Trois méthodes ont servi à l'évaluation d'un programme de formation préventif chez des travailleurs avec ordinateur: une méthode épidémiologique de mesure des effets et deux méthodes qualitatives d'analyse du travail, l'une ergque et l'autre psychodynamique. La combinaison de plusieurs types de données visait à documenter l'impact du programme dans un contexte situé. Ces données permettent d'élargir la problématique de l'utilisation de la formation pour transformer le travail et de discuter de certaines mesures et résultats quantitatifs. Cette approche tridimensionnelle mène à un jugement plus argumenté sur le programme et suggère des possibilités d'améliorer son implantation.

The Redesign of Advanced Patrol Training for Police Constables in Ontario: Making Use of Evaluation to Maximize Organizational Effectiveness and Efficiency

Auteurs :
Pages :
83-100

L'article décrit l'utilisation de l'évaluation pour maximiser l'efficacité et l'efficience de la prestation d'un programme de recyclage à l'intention des policiers au collège Ontario Police College. Face à une accumulation croissante de policiers ayant besoin d'un cours de recyclage ainsi qu'à des contraintes financières continues, le collège, en collaboration avec des services de police de l'Ontario, a effectué en 1997 une analyse complète des besoins de formation de recyclage. La recherche se basait sur une stratégie à étages multiples et à méthodes multiples. Les résultats de l'analyse des besoins ont servi à la reprise de la conception du cursus, du format, et de la prestation du cours de recyclage, Advanced Patrol Training (APT), à l'intention des agents de police. En raison de la nouvelle conception du cours APT, lere de policiers ayant reçu un cours de recyclage a augmenté de 657% en moyenne par année (efficacité), alors que les coûts associés au cours APT ont diminués de 50% (efficience). L'évaluation, la conception, et la prestation du cours APT servent de modèle à d'autres programmes de formation de policier en Ontario.

Contributions of Evaluation Research to the Development of Community Policing in a Canadian City

Auteurs :
Pages :
101-129

L'article passe en revue les recherches évaluatives effectuées au sujet du modèle de «police communautaire» (CP) dans la ville de Windsor, y compris la preuve évaluative utilisée par le service policier de Windsor. Il examine cinq études auprès de deux unités de patrouille dans leur année initiale, soit le premier unité débutant en 1990 et duxieme en 1992. les études comprenaient des sondages ayant trait aux attitudes se rapportant au modèle CP et aux expériences dereux policiers, de résidants communautaires, et de directeurs commerciaux, ainsi que d'analyses "time series" de tendances criminelles. Les résultats démontrent un processus et des conséquences favorables, Par l'année 1995, plus de la moitié de la population urbaine était servie par des unités de CP, et des analyses "time series" ont reproduit des résultats favorables à l'égard de tendances criminelles. Cependant, contrairement a ces débuts positifs, un sondage effectué auprès de membres du service policier en 1997 n'a révélé aucun appui pour le modèle CP. De plus, au niveau de leurs attitudes à l'égard du modèle CP, une division apparente parmi les directeurs du service policier a été révélée. Dans le contexte du service policier, des développements récents du modèle CP sont considérés.

Lessons Learned from Establishing a Research and Evaluation Unit for a Regional Health Authority

Auteurs :
Pages :
131-137

Le système canadien des soins de santé a évolué rapidement pendant les années 1990 au fur et à mesure que plusieurs provinces ont adopté le concept de régionalisation pour réduire les coûts et améliorer l'efficience et l'efficacité de la prestation des services de santé. Winnipeg Community and Long Terni Care Authority (WCA), au Manitoba, est un de deux offices régionaux de la santé locaux. WCA a mis sur pied un unité de recherche et d'évaluation pour faire le suivi et l'évaluation des douzaines de programmes et de services offerts par l'office WCA. Les offices régionaux de la santé doivent faire face à de multiples défis relatives à l'évaluation d'une gamme de programmes et de services diversifiés. À la lumière de l'expérience de l'officeWCA, cette note sur la recherche et les méthodes offre des recommandations sur les façons de relever ces défis.

Focusing on Inputs, Outputs, and Outcomes: Are International Approaches to Performance Management Really So Different?

Auteurs :
Pages :
139-148

Il semble, à première vue, que l'information sur le rendement soit présentée sous un angle différent selon qu'il s'agit du gouvernement du Canada, de l'Australie, ou des États-Unis. Si ces pays mettent en évidence des aspects différents du rendement, leurs lignes directrices fédérales concernant la mesure du rendement ont en commun un important fondement: le modèle logique. Un modèle logique du rendement contribue à préciser les liens qui existent entre les intrants, les activités, et le processus menant aux extrants, aux résultats et aux répercussions à court et à long terme. Le modèle assiste à la fois les analystes et les gestionnaires à expliquer la théorie de cause à effet d'un programme ou d'un service devrait répondre aux questions fondamentales concernant POURQUOI une initiative existe, en QUOI sont consistent les résultats escomptés, QUI seront les bénéficiaires du programme ou du service, et COMMENT la prestation en sera effectuée. Les organisations ont tendance à se concentrer sur la mesure du rendement avant d'avoir au préalable décrit la logique de leur entreprise. La pratique internationale indique que les approches canadiennes, australiennes, et américaines favorisent toutes une compréhension de la logique du programme avant de procéder à la mesure de son rendement. Une telle compréhension constituera un élément clé de la réussite de l'implantation d'initiatives de gestion du rendement dans chacun de ces pays.