Robert Shepherd

Spring

Reflections on Inter-University Collaboration to Deliver a Graduate Certificate in Evaluation to Government of the Northwest Territories Employees

Auteurs:
Résumé:
La présente note sur la pratique décrit et analyse une collaboration interuniversitaire
visant à offrir un diplôme supérieur en évaluation au gouvernement
des Territoires du Nord-Ouest. Des professeurs de deux institutions membres du
Consortium des universités pour l’enseignement de l’évaluation (CUEE) ont travaillé
ensemble sur ce projet. Nous décrivons le processus de négociation d’une entente
contractuelle, ainsi que la conception et la prestation du programme, et off rons nos
réflexions et les leçons tirées de l’initiative. Dans l’ensemble, la collaboration en a valu
la peine, mais a comporté son lot de défis dans un environnement où les universités
sont très axées sur leurs propres missions et programmes scolaires.
 
 
 
 

 

Special Issue

Expenditure Reviews and the Federal Experience: Program Evaluation and Its Contribution to Assurance Provision

Auteurs:
Pages:
347-370

Diverses formes d’imputabilité sont exigées des différents groupes de l’administration publique fédérale, dont la responsabilité financière. Les exercices de révision budgétaire sont une composante essentielle contribuant aux décisions du gouvernement fédéral en matière de gestion budgétaire et de dépenses. L’évaluation de programme a joué un rôle important à ce niveau, mais il se peut que le fédéral ait des attentes trop élevées concernant sa contribution. Il serait peut-être temps d’envisager d’enlever cette responsabilité à l’évaluation et de la rattacher à d’autres fonctions, ce qui lui permettrait de se concentrer sur ce qu’elle fait le mieux : contribuer à l’amélioration et l’efficacité des programmes. Cela signifierait aussi que la culture de l’évaluation évolue vers une culture d’apprentissage plutôt que vers la reddition de comptes.

Linking Evaluation and Spending Reviews: Challenges and Prospects

Auteurs:
Pages:
297-304

The global financial crisis in 2008 was a significant watershed for governments everywhere. Diminished prospects for growth coupled with continuing demands for government interventions and chronic constraints on resources, prompted in part by the widespread adoption of variants of neo-liberalism (constrain resources to limit spending and shrink governments), have created fiscal environments where rationing expenditures among programs and policies is chronic and even acute.