Michel Landry

Spring

Obstacles à l'implantation d'un programme de boire contrôlé dans le contexte organisationnel des services en dépendance

Auteurs:
Pages:
19-37

L'implantation constitue une étape primordiale de la diffusion de l'innovation car, sans une implantation réussie, même le programme le plus efficace ne peut déployer ses effets. Plusieurs obstacles ont été rapportés lors de l'évaluation d'implantation du programme Alcochoix+, un programme québécois de boire contrôlé s'adressant aux buveurs excessifs non-dépendants. À côté d'obstacles connus dans la littérature, comme le manque de publicité, le roulement du personnel, et les problèmes de ressources financières, les résultats de la présente étude soulèvent l'hypothèse d'un obstacle plus spécifique : la méconnaissance de l'approche théorique sous-jacente au programme. De plus, l'importance relative accordée aux obstacles semble évoluer dans le temps. Ces résultats rappellent l'importance d'effectuer des études d'implantation pour les nouveaux programmes.

Fall

Comparaison entre le questionnaire auto-administré et l'entrevue téléphonique pour l'évaluation de la satisfaction

Auteurs:
Pages:
105-118

Les données obtenues auprès de 212 répondants inscrits à un programme de réadaptation pour toxicomanie démontrent que l'administration d'un questionnaire auto-administré sur les lieux de traitement ou par entrevue téléphonique donne des résultats comparables pour la mesure de la satisfaction et de l'amélioration perçue. Par contre, les usagers répondant sur place ont davantage tendance à attribuer les changements constatés au traitement reçu que ceux rejoints par téléphone. Si l'on tient compte de cette différence, le choix entre ces deux modes d'administration peut se fonder sur leurs avantages et limites respectifs, en fonction des objectifs et du contexte de l'enquête.