Marie Gervais

Fall

A Journey Through Five Evaluation Projects with the Same Analysis Framework

Auteurs:
Pages:
165-190

L'évaluation est de plus en plus appelée à agir en support au processus de gestion et de reddition de comptes, et ce, peu importe le domaine d'activités. Souvent réalisée dans un environnement complexe et dynamique, elle doit par ailleurs tenir compte d'intérêts et d'enjeux différents s'actualisant à des paliers divers. Dans ce contexte, le cadre d'analyse développé par Gervais peut s'avérer un outil utile pour structurer à la fois la planification de la démarche d'évaluation et l'interprétation des résultats y afférant. Outre la description des cinq dimensions de ce cadre, plusieurs exemples d'utilisation seront présentés. Une analyse critique des forces et limites du cadre d'analyse ainsi que ses principales contributions aux processus évaluatifs dans lesquels il a été utilisé sera finalement réalisée à la lueur des commentaires émis à ce jour par certains de ses utilisateurs.

Special Issue

Guest Editor's Remarks: As I recall – or how to take advantage of less-than-successful evaluation experiences / Un mot de la rédactrice invitée : « Je me souviens » ou comment tirer profit d'expériences d'évaluation qu'on ne peut qualifier de succès

Auteurs:
Pages:
xi-xxvii

Spring

Le prix étudiant de la SCÉ... un tremplin vers le monde de l'évaluation!

Auteurs:
Pages:
91-95

Fall

Repenser le concept d'évalution de l'efficacité d'une organisation

Auteurs:
Pages:
89-112

L'efficacité d'une organisation est une notion qui se trouve largement critiquée. La recension des écrits met en évidence la confusion et l'ambiguïté conceptuelle importante qui entourent actuellement ce phne. L'efficacité apparaît comme un volet d'étude à la fois complexe, flou, instable, polymorphe et polysémique. Anspach (1991) qualifie d'ailleurs le phne d'efficacité comme insaississable et réfractaire à la définition, à la conceptualisation et à la mesure. Certains auteurs ont cherché à conceptualiser l'efficacité et ont proposé pour ce faire différents modèles d'évaluation. Ces modèles se sont toutefois avérés le plus souvent divergents, difficilement conciliables et peu satisfaisants. Pris individuellement, ces modèles semblent être incapables de cerner et d'expliquer la totalité du phne d'efficacité. Cette étude présente une nouvelle façon d'aborder l'évaluation de l'efficacité d'une organisation. Le cadre d'analyse proposé reflète une conceptualisation dynamique de l'efficacité. L'efficacité est perçue davantage comme un processus continu que comme une finalité en soi et est condidérée à la fois comme un moyen et comme un résultat des conduites des acteurs. Ce cadre analytique identifie cinq dimensions de l'efficacité d'une organsation, structurelle, opérationnelle, systémique, stratégique et spécifique. Ces dimensions de l'efficacité pourraient potentiellement être considérées selon le contexte et les besoins d'une évaluation. Cette nouvelle façon de conceptualiser l'efficacité mériterait d'être vérifiée empiriquement.

Fall

valuer l'efficacité d'un programme : une question de référents?

Auteurs:
Pages:
1-28

Une étude conduite auprès de 73 acteurs provenant de deux organisations du domaine de la santé de la région de Québec a permis: 1) de vérifier si différents groupes d'acteurs associés à un même programme (décideurs, intervenants, usagers) partagent une même conception de l'efficacité d'un programme; et 2) de vérifier dans quelle mesure une conception de l'efficacité d'un programme se trouve influencée par des différents facteurs temporels, organisationnels et contextuels. Une approche non traditionnelle a été utilisée. Les acteurs de l'étude ont jugé l'efficacité de 20 programmes fictifs sur une échelle en quatre points. Les analyses de variance furent les principales analyses utilisées. Les éléments de convergence et de divergence se dégageant des évaluations produites par les différents groupes d'acteurs sont examinés et les facteurs explicatifs associés sont explorés.