Gail V. Barrington

Spring

The Lay of the Land: Evaluation Practice in Canada in 2009

Auteurs:
Pages:
1-49

Un groupe de douze praticiens et observateurs de l'évaluation fait le point sur l'état de l'évaluation de programme au Canada. Chaque collaborateur fournit un point de vue personnel, selon sa propre expérience dans le domaine. L'équipe de collaborateurs constitue un échantillon choisi à dessein pour fournir profondeur de vue et variété de perspectives. Chaque présentation met en évidence une force de l'évaluation de programme pratiquée au Canada, une faiblesse, une menace et une opportunité. On conclut que la pratique de l'évaluation au Canada a évolué à bien des égards depuis 2003 (quand un premier portrait avait été dressé) : un titre professionnel existe, l'infrastructure est plus solide que jamais, les organisations sont davantage axées sur les résultats. Pourtant, l'évaluation est affaiblie par des lacunes dans l'enseignement postsecondaire et dans le perfectionnement professionnel, par des ressources limitées, par le manque d'indépendance, par une rigidité des approches d'évaluation ainsi que par le manque d'auto-évaluation. Alors que la demande d'évaluation et d'évaluateurs semble augmenter, la disponibilité d'évaluateurs et de ressources financières pour mener les évaluations stagnent. La définition collective du domaine de l'évaluation manque encore de clarté. Un regard porté vers l'avenir se fait cependant rassurant. L'appétit croissant pour l'évaluation donne l'occasion aux évaluateurs de faire une réelle différence, surtout s'ils adoptent une vision plus systémique de l'intervention des programmes et une compréhension globale de l'efficacité organisationnelle. La mise en place d'un titre d'évaluateur accrédité donne à la SCÉ une occasion importante de positionner l'évaluation comme une discipline crédible. Une annexe présente une synthèse en français des conclusions de cet article.

Special Issue

Empowerment Goes Large Scale: The Canada Prenatal Nutrition Experience

Auteurs:
Pages:
179-192

Cet article traite de l'évaluation d'un programme fédéral à grande échelle dont la conception et la mise en oeuvre incluaient des stratégies d'habilitation. Le concept d'efficacité du groupe, prôné par Bandura, est important pour l'évaluation de l'habilitation et peut améliorer l'appropriation d'une évaluation en mettant en évidence les conditions qui favorisent l'absence de pouvoir et en les éliminant au moyen d'une bonne évaluation, Le processus d'habilitation en cinq étapes de Conger et Kanuligo est décrit par rapport à l'évaluation du Programme canadien de nutrition prénatale qui fournit des suppléments alimentaires, des conseils en nutrition, du soutien, de l'éducation, de l'aiguillage, et des conseils sur le mode de vie aux femmes enceintes qui risquent d'avoir des bébés ayant un poids insuffisant à la naissance. Les stratégies spécifiques décrites incluent l'utilisation d'une métaphore visuelle, la production par les participants de points de sondage, le concept de sondage variable afin de répondre aux besoins des intervenants, des fonds d'évaluation décentralisée, l'utilisation d'un numéro d'appel d'aide à l'évaluation, et différents degrés de rapports d'évaluation. Des exemples de résultats préliminaires de l'habilitation sont fournis dans le cadre de l'amélioration du programme, de la sensibilisation et de l'appropriation accrues des buts du programme par la collectivité.

Fall

The Delphi as a Naturalistic Evaluation Tool

Auteurs:
Pages:
81-88