Camil Bouchard

Spring

Contribution de la cartographie de concepts à la modélisation des interventions en situation de crise en protection de la jeunesse

Auteurs:
Pages:
61-84

Cet article porte sur la démarche et les résultats d'une opération de cartographie de concepts telle qu'utilisée afin d'identifier les principales dimensions qui caractérisent l'intervention en situation de crise dans un contexte de protection de la jeunesse. Cette opération constitue le premier volet d'une étude plus vaste visant la construction des modèles d'intervention auxquels se réfèrent implicitement des intervenant-e-s d'un centre de protection de l'enfance et de la jeunesse dans leurs pratiques. La procédure allie animation de groupe et analyses statistiques multivariées afin de regrouper en catégories les idées exprimées par les participant-e-s, de leur attribuer un poids relatif et de présenter les résultats sous forme graphique. Globalement, l'opération met en évidence quatre dimensions qui enrichissent la grille d'analyse des données tirées d'entretiens individuels réalisés dans un second volet de la recherche.

Fall

valuation de l'implantation et des effets d'un programme de soutien intensif offert à des familles afin d'éviter un placement en milieu substitut

Auteurs:
Pages:
47-69

Cet article porte sur l'évaluation d'un programme d'intervention auprès de familles dont un enfant risque d'être placé en milieu substitut. Le programme, mis en oeuvre par les Centres jeunesse de Montréal, a fait l'objet d'un examen des évaluateurs pendant près de cinq années. L'intervention se caractérise par: 1) une mobilisation rapide des différents acteurs, 2) une intensité, et 3) une durée limitée. Les intervenants sont disponibles 24 heures par jour et sept jours par semaine, ils interviennent principalement dans l'environnement familial et ils offrent un soutien thérapeutique et technique varié. L'évaluation porte sur: 1) les caractéristiques des familles et des services, 2) l'impact du programme sur les taux de placement et de signalement suite à l'intervention, et 3) l'impact du programme sur le fonctionnement familial et le bien-être des enfants. La discussion suggère des moyens d'aplanir les problèmes liés à l'évaluation de programmes d'intervention dans les services à l'enfance.