Annie Bérubé

Fall

Les conditions gagnantes et les défis pour une participation active des parties prenantes dans un contexte d’évaluation de programmes d’intervention psychosociale

Auteurs:
Pages:
202-222

Afin d’optimiser l’adéquation, l’utilisation et l’appropriation d’une démarche évaluative qui se veut souvent coûteuse en matière de temps et d’argent, on encourage de plus en plus une participation active des diverses parties prenantes impliquées (Cousins et Chouinard, 2012). Au-delà de cette orientation se dessinent des enjeux de taille portant sur la sélection et le degré de participation de ces parties prenantes, tout comme il en est des obstacles et des conditions qui facilitent leur participation (Hurteau, Houle et Marchand, 2012). Dans un premier temps, cet article s’appuie sur l’évaluation du service Relais-Pères, réalisée dans le cadre d’une recherche-action menée sur plus de dix ans, afin de préciser ces conditions gagnantes et les défis rencontrés dans une perspective de pérennisation de ce service. Dans un deuxième temps, une attention plus spécifique sera accordée aux particularités liées à l’accompagnement d’une démarche évaluative dans un souci d’appropriation par les partenaires de cette démarche.

Spring

Propositions théoriques et pratiques pour l'évaluation de programmes en négligence

Auteurs:
Pages:
93-115

Aucun consensus clair n'a encore été établi quant à l'efficacité des programmes en négligence. Le présent article propose différents éléments à considérer dans l'évaluation de ces programmes. D'abord, l'évaluation doit documenter plusieurs changements intermédiaires, la négligence étant une problématique écosystémique bien plus que parentale. Ensuite, l'aspect personnalisé et multimodal des interventions commande une évaluation de la fidélité de l'implantation. De plus, l'évaluation doit renseigner sur les facteurs qui soutiennent l'implantation, le maintien, et la diffusion de l'intervention. Enfin, l'évaluation doit porter sur les retombées perçues par une variété d'acteurs afin d'établir un portrait des répercussions directes et indirectes de l'intervention.