Pour les Évaluateurs accrédités

Les ÉA se doivent de maintenir leurs compétences. Le titre d'évaluateur accrédité leur a été accordé en raison de leur niveau de scolarité et de leur expérience, jugés pertinents pour faire des ÉA des évaluateurs compétents. La compétence n'est pas statique, elle doit être maintenue. C'est ainsi que dans le cadre du renouvellement triennal de leur accréditation, les ÉA doivent démontrer qu'ils ont accumulé au minimum 40 heures de crédits d'apprentissage permanent au cours des trois années en cause et faire rapport sur ces heures. Ces crédits doivent avoir été obtenus dans des domaines liés à la compétence de l'évaluateur accrédité. Ils sont validés par le Jury d'accréditation selon les critères établis par le Conseil national de la SCÉ. Il existe plusieurs catégories d'activités, et les ÉA doivent accumuler des crédits dans au moins trois d'entre elles.

Les ÉA sont incités à mettre leur titre en évidence et à promouvoir l'accréditation. En acquérant leur titre, les ÉA se sont montrés fiers de leur identité professionnelle. Par un processus rigoureux, des spécialistes de l'évaluation ont reconnu que ces personnes avaient le niveau de scolarité et l'expérience nécessaires pour être des évaluateurs compétents. Afin d'en augmenter la valeur, les ÉA doivent donner de la visibilité à leur titre, l'ajouter à leur signature professionnelle (électronique et autre) et le mettre en évidence dans leur curriculum vitae et leurs notes biographiques. Les ÉA sont les ambassadeurs du Programme des titres professionnels. Leur fierté doit se manifester par l'appui qu'ils apportent ouvertement au programme et par la promotion que les ÉA font du PTP dans leurs cercles professionnels.