Messages de la Présidence

Juin 2017

Le premier semestre de 2017 a été une période très active pour tous ceux et celles qui s’impliquent dans la SCÉ.

Pour moi, le succès du congrès de Vancouver reste le point saillant du semestre. Attirant plus de 500 participants, ce congrès a poursuivi la récente tendance à la hausse de l’affluence au congrès annuel. Nous avons confiance de voir cette tendance se poursuivre au prochain congrès, qui aura lieu à Calgary en mai 2018.

Je retiens surtout du congrès de Vancouver la forte présence autochtone, tant dans les conférences principales, avec Kim van der Woerd (Ph. D.) et Paul Lacerte, que par la présence de notre aînée, Roberta Price. Leurs présentations bien senties nous ont beaucoup appris sur la situation des Autochtones au Canada. Les ateliers et présentations du congrès regorgeaient d’enseignements stimulants sur l’évaluation. Beaucoup de participants ont noté l’affluence aux présentations individuelles : la plupart des salles étaient bondées et débordaient même.

Plusieurs nouvelles initiatives intégrées à l’organisation du congrès ont semblé bien fonctionner, notamment l’aire de réseautage, les réceptions à l’intention des délégués internationaux, des membres titulaires et des évaluateurs accrédités, ainsi que la rencontre informelle des administrateurs des sections. Les activités sociales, les soupers avec animateur et le programme de jumelage continuent de donner aux congressistes des occasions de faire connaissance avec les hôtes tout en profitant des attraits de la région. Les organisateurs du congrès ont mis l’accent sur la durabilité : moins de déchets, plus de conscience de la beauté et de l’innovation qui caractérisent la côte ouest.

Les repas étaient tous délicieux, l’organisation, excellente, l’agenda social, formidable. J’ai eu beaucoup de plaisir à participer à la soirée de divertissement au Vancouver Rowing Club et au souper avec des évaluateurs. Bref, ce fut une grande fête dans un lieu qui s’y prêtait bien.

Je remercie du fond du cœur les organisatrices du congrès, Sarah Farina et Chris Lovato, ainsi que leur armée de bénévoles. L’organisateur professionnel d’événements eVoque a assuré un déroulement en douceur et une collaboration transparente avec les bénévoles.

Félicitations pour ce beau travail. On se donne rendez-vous à Calgary!

La Société s’est également affairée à d’autres tâches. Je maintiens un contact suivi avec les présidents de section, et j’ai eu le plaisir de me rendre à Ottawa pour rencontrer des partenaires de l’évaluation qui travaillent dans la fonction publique fédérale et la société civile. J’ai eu la chance d’assister à distance à l’assemblée générale annuelle de la Section de l’Alberta/TNO et, en personne, à celle de la Section de la Saskatchewan. Pendant mon séjour à Regina, j’ai présenté un atelier sur le rendement social de l’investissement afin d’ajouter un élément d’intérêt supplémentaire à la réunion. Benoît Gauthier a donné plusieurs présentations à des évaluateurs de la région d’Ottawa au nom de la SCÉ, en mettant surtout l’accent sur notre programme du titre d’évaluateur accrédité.

En mai, nous avons lancé le Cyberinstitut de la SCÉ en offrant deux cours en ligne complets et plusieurs autres cours de courte durée. De quatre à six autres nouveaux cours en sont à divers stades de développement, et nous nous affairons à mettre à jour le modèle de prestation et de gestion du Cyberinstitut, dans ce que nous appelons la phase 2. Je vous invite à visiter le site, à faire l’essai d’un cours et à nous faire part de vos suggestions.

Les résultats du sondage des membres réalisé l’an dernier ont été présentés sous forme d’infographie informative; les sections de la SCÉ se servent aussi des résultats à l’échelle provinciale pour planifier leurs activités.

Le conseil d’administration est en pleine transition; nous accueillons plusieurs nouveaux visages et disons au revoir à des personnes qui nous appuyaient depuis longtemps. On peut donc s’attendre à voir de nouveaux noms dans l’effectif du comité exécutif et du conseil d’administration.

J’adresse des remerciements officiels et mes vœux personnels aux administrateurs dont le mandat prend fin ce mois-ci : la vice-présidente, Gail Barrington; le trésorier, Simon Roy; le représentant du Nouveau-Brunswick, Wayne MacDonald; la représentante de la Saskatchewan, Maureen Matthews. Notre secrétaire et représentant de la Nouvelle-Écosse, Robert Chatwin, assumera désormais la fonction de trésorier. Votre engagement bénévole s’est avéré essentiel à la bonne marche de la SCÉ, et nous avons hâte d’accueillir vos successeurs en cette période de transition.

C’est avec plaisir que la SCÉ souhaite la bienvenue à la nouvelle rédactrice en chef de la Revue canadienne d’évaluation de programme, Isabelle Bourgeois.

Notre programme du titre d’évaluateur accrédité demeure dynamique : les nouvelles demandes et les accréditations continuent d’affluer. Ce programme a attiré l’attention sur la scène internationale, ainsi que dans la fonction publique fédérale et provinciale.

Nos frais d’adhésion ont été mis à jour en janvier dernier. La structure tarifaire élargie englobe désormais les membres d’organismes sans but lucratif ainsi que les évaluateurs issus des pays du Sud.

Notre Comité de la gouvernance et des processus continue d’enrichir notre manuel de politiques et de réviser les politiques existantes selon les besoins, en plus de superviser les processus de remise de prix et de passation des marchés.

J’espère que vous avez passé un printemps agréable et que vous avez de beaux projets pour l’été. Profitez de la belle saison et gardez le contact en lisant notre courriel du dimanche et en consultant notre site Web. N’hésitez pas à communiquer avec moi, avec le secrétariat de la SCÉ ou avec notre directrice générale, Rebecca Mellett. Nous sommes toujours à l’écoute.

Harry Cummings, président de la SCÉ