À propos du titre d'ÉA

Un des rôles principaux de la Société canadienne d'évaluation (SCÉ), l'ordre professionnel pour l'évaluation du Canada, est de contribuer à la professionnalisation de la pratique de l'évaluation. Le titre d'évaluateur accrédité (ÉA) a été conçu pour supporter les efforts de professionnalisation en définissant, en reconnaissant et en faisant la promotion d'un exercice professionnel qui répond aux plus hauts standards d'éthique, de qualité et de compétence au Canada. Le Programme des titres professionnels est construit sur trois piliers : un code de déontologiedes normes et un ensemble de compétences.

Le détenteur de ce titre a fourni une preuve convaincante qu'il possède les aptitudes, les connaissances et l'expérience professionnelle requises identifiées par la SCÉ comme celles nécessaires pour être considéré comme un évaluateur compétent. Le processus en vue d'obtenir le titre d'évaluateur accrédité est rigoureux, exigeant et introspectif. Le postulant compile l'information dans un portfolio qui est examiné par les membres du jury d'accréditation de la SCÉ, lequel comprend des professionnels en évaluation chevronnés ayant au moins 25 années d'expérience en évaluation.

Le terme ÉA est un titre de compétences, et non un certificat ou un brevet (où la compétence d'un individu sur des aptitudes ou des connaissances spécifiques est testée de manière formelle), ni une accréditation ou un agrément (des termes réservés aux programmes et aux organisations)[1]. Le titre d'ÉA démontre que l'individu maîtrise les compétences particulières décrites dans ses propres mots. Les implications légales du titre de compétence sont limitées. L'ÉA reflète plutôt la compétence, encourage l'apprentissage continu et démontre un engagement envers la profession de l'évaluation. Afin de maintenir le titre d'ÉA les évaluateurs accrédités doivent accumuler et rapporter au minimum 40 heures de crédits d'apprentissage permanent au cours de trois années consécutives. La valeur du titre d'ÉA est telle que la SCÉ célèbre les évaluateurs accrédités en les nommant dans un registre public.

Le titre est un service offert par la SCÉ à ses membres. Ceux-ci peuvent décider, sur une base volontaire, de devenir Évaluateur accrédité. Le titre reconnaît la compétence et fait la promotion de la formation continue dans la communauté de l'évaluation.

En 2015, la SCÉ a commandé une évaluation indépendante de son programme d'accréditation. L'évaluation, livrée en 2016 et acceptée par le Conseil d'administration de la SCÉ, a été menée par le Claremont Evaluation Center. Le rapport complet et son sommaire sont des documents publics.

Voir l'historique du projet.

Le 26 juin 2014, Benoît Gauthier, alors vice-président de la SCÉ, présentait un survol du développement du programme d'ÉA, de son état actuel et des plans visant son développement.

Le 30 avril 2015, Benoît Gauthier, président de la SCÉ, discutait du programme d'accréditation au Groupe indépendant d'évaluation du Groupe de la Banque mondiale.

[1] Altschuld J. W. (2005). Certification, credentialing, licensure, competencies, and the like: issues confronting the field of evaluation. Revue canadienne d'évaluation de programme. Vol. 20, No. 2. Pages 157–168. ISSN 0834-1516.