C'est le temps de voter pour votre candidate préférée à la vice-présidence 2017-2019.

Compétences pour les évaluateurs canadiens

L'Évaluation au Canada : Référentiel des compétences professionnelles requises à son exercice décrit un ensemble de compétences pour les travaux d'évaluation au Canada. Les compétences sont définies comme « le fondement, les connaissances, les compétences et les attitudes que les évaluateurs de programme doivent posséder pour produire des évaluations solides » (adaptation de Stevahn et al, 2005) [1]. Les compétences ont été développées par le biais de recherches, de consultations de membres et de validations par des experts en 2008 et 2009 pour correspondre au contexte canadien.

Bien que les Compétences aient été élaborées dans le cadre du Programme d'accréditation de la Société canadienne d'évaluation (CES), elles fournissent une base plus large pour la collectivité de l'évaluation. Elles peuvent être utilisés comme base pour :

  1. l'élaboration de programmes de formation et les choix de compétences et de connaissances à intégrer dans une activité d'apprentissage;
  2. l'auto-évaluation par les évaluateurs pour planifier leur perfectionnement professionnel;
  3. la conception des emplois, la rédaction des descriptions de tâches au moment de décider d'embaucher des spécialistes de l'évaluation;
  4. l'élaboration d'appels d'offres et de termes de référence pour acquérir des services d'évaluation;
  5. la prise de décision en lien avec le programme d'accréditation.

Les compétences ne sont pas figées. Dans toute profession ou discipline, les compétences et les connaissances se développent et évoluent au fil du temps. Elles sont influencées par la recherche et les changements dans l'environnement. Il faut réviser et renouveler ces éléments définisseurs des travaux d'évaluation au Canada de façon systématique.

Les Compétences ont été adaptées des travaux de King et al (2001) [2] et incluent les suivantes :

  1. Compétences rattachées au volet professionnel. Elles incluent les normes et les valeurs qui balisent l'exercice professionnel ainsi que la conscience requise par l'évaluateur pour établir son niveau d'expertise dans le domaine et pour assurer son développement professionnel
    1. Mettre en pratique les principes et les standards qui balisent l'exercice
    2. Respecter les lignes directives en éthique en vigueur, et ce, dans un souci d'intégrité et d'honnêteté
    3. Respecter l'ensemble des détenteurs d'enjeux
    4. Prendre en considération les droits de la personne et le bien-être collectif dans le cadre de l'exercice de ses fonctions
    5. Fournir un point de vue indépendant et impartial
    6. Se percevoir comme un évaluateur (connaissances, habiletés et attitudes) et agir comme tel dans l'exercice de ses fonctions (compétences et domaines de croissance)
    7. Développer des réseaux professionnels et viser à constamment s'améliorer, dans un souci de rehausser la pratique évaluative
  2. Compétences rattachées au volet opérationnel. Elles incluent les composantes qui sont spécifiquement rattachées à l'évaluation : conception, cueillette de données, analyse et interprétation des données et production du rapport.
    1. Comprendre les fondements liés à l'exercice de l'évaluation (théories, modèles, types, méthodes et outils)
    2. Modéliser le programme – modèle logique;
    3. Établir les objectifs de l'évaluation
    4. Établir la faisabilité de l'évaluation
    5. Formuler les questions d'évaluation
    6. Élaborer le design de l'évaluation
    7. Sélectionner les méthodes appropriées (quantitative, qualitative ou mixte)
    8. Identifier les sources d'information requises
    9. Mettre au point des instruments et des mesures qui se conforment aux standards de validité et de fidélité
    10. Recueillir l'information
    11. Assurer la validité des données
    12. Assurer la fidélité des données
    13. Assurer la rigueur des données
    14. Analyser et interpréter l'information
    15. Générer les jugements ou conclusions qui s'imposent et formuler des recommandations
    16. Transmettre les résultats et les conclusions
  3. Compétences rattachées au volet contextuel. Elles incluent l'analyse et l'inclusion des contextes ainsi que des préoccupations de l'ensemble des détenteurs d'enjeux (stakeholders)
    1. Respecter les particularités du milieu dans lequel se déroule la démarche
    2. Analyser les contextes organisationnel, politique, communautaire et social
    3. Identifier les parties prenantes d'enjeux qui subiront les contrecoups de l'évaluation
    4. Identifier les préoccupations des détenteurs d'enjeux
    5. Prendre en considération l'information requise par les utilisateurs visés
    6. Se préoccuper de l'éventuelle utilisation qui sera faite des résultats de l'évaluation
    7. Se préoccuper des changements organisationnels et environnementaux que suscitera l'évaluation
    8. Référer au référentiel des compétences professionnelles en évaluation pour aider les organisations et pour identifier des indicateurs de programmes
    9. Partager son expertise en évaluation
  4. Compétences rattachées au volet de la gestion de la démarche. Elles incluent l'ensemble des opérations de gestion, pour ne mentionner que la budgétisation, la coordination des ressources et leur supervision
    1. Définir les paramètres de la démarche, sa planification et les ententes – contrats
    2. Résoudre les problèmes liés à la faisabilité de l'évaluation
    3. Identifier les ressources requises (humaines, financières et matérielles)
    4. Assurer un suivi des ressources (humaines, financières et matérielles)
    5. Coordonner et superviser les personnes impliquées dans la démarche
    6. Rendre compte des progrès et des résultats
    7. Détecter et atténuer les problèmes ou les difficultés
  5. Compétences rattachées au volet des relations interpersonnelles. Elles incluent les aptitudes requises telles que la communication, la négociation, la résolution de conflits, la collaboration et les compétences transculturelles
    1. Avoir recours aux technologies de communication écrite ainsi qu'à ses habiletés dans le domaine
    2. Avoir recours à ses habiletés en communication verbale
    3. Avoir recours à ses habiletés en écoute attentive
    4. Avoir recours à ses habiletés en négociation
    5. Avoir recours à ses habiletés en résolution de conflits
    6. Avoir recours à ses habiletés de facilitateur (travail en groupe)
    7. Avoir recours à ses habiletés en communication interpersonnelle (individuelles et en équipe)
    8. Avoir recours à ses habiletés à susciter la collaboration et le partenariat
    9. Prendre en considération les difficultés émanant de la diversité culturelle
    10. Faire la preuve de sa crédibilité professionnelle

[1] Stevahn, L, King, J., Ghere, G., et Minnema, J.,(2005). Establishing essential competencies for program evaluatorsAmerican Journal of Evaluation, 26(2), 43-59.

[2] King, J.A., Stevahn, L. Ghere, G., et Minnema, J. (2001). Toward a taxonomy of essential evaluator competencies. American Journal of Evaluation, 22(2), 229-247.